Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 12 - RENAÎTRE À L'AMOUR DE DIEU
Dim 6 Nov - 10:21 par Admin

» 17 - LE BAPTÊME
Sam 9 Jan - 18:20 par Admin

» 16 - LE MAL..
Sam 2 Jan - 20:22 par Admin

» 18 - LA VIERGE MARIE
Ven 30 Oct - 11:27 par Admin

» l9 - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE
Mer 16 Sep - 18:40 par Admin

» 6 - LA CRÉATION D'ORIGINE.
Sam 9 Mai - 15:24 par Admin

» 9 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - ll
Ven 7 Nov - 20:38 par Admin

» 31 - CRÉATIONNISME OU ÉVOLUTIONNISME ?
Jeu 3 Juil - 20:08 par Admin

» 25 - CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
Ven 20 Juin - 11:04 par Admin

» 36 - LA NUPTIALITÉ DIVINE COMME FONDEMENT DE L'AMOUR NUPTIAL ET DE LA TRINITÉ
Lun 22 Juil - 18:23 par Admin

» 35 - DIVERS....
Dim 9 Juin - 17:31 par tyjaro

» LE COIN DES MEMBRES
Dim 31 Mar - 14:01 par tyjaro

» 28 - LA CONCEPTION DU ROYAUME DE DIEU
Mar 17 Jan - 17:04 par Oméga3

» 29 - LE MYSTÈRE DU ROYAUME DE DIEU
Dim 16 Oct - 19:55 par Oméga3

» POUR CONSULTER LA BIBLE
Mer 12 Oct - 21:10 par Admin

» 7 - L'ÉDEN ET LE MAUVAIS CHOIX ORIGINEL
Mar 27 Sep - 8:23 par Oméga3

» VOUS AVEZ DES QUESTIONS ? DES DOUTES ? DES COMPLAINTES ?
Mar 30 Aoû - 14:23 par Admin

» 8 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - l
Sam 6 Aoû - 9:41 par Oméga3

» 34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?
Mer 15 Juin - 17:18 par Admin

» 33 - NOTRE PÈRE
Lun 6 Juin - 21:06 par Admin

» 32 - POUR LA SURVIE DE L'HUMANITÉ
Lun 30 Mai - 15:59 par Admin

» 30 - LA SCIENCE OU LA CONNAISSANCE DIVINE
Lun 30 Mai - 15:57 par Admin

» 27 - LE ROYAUME DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:50 par Admin

» 26 - LA RELATION
Lun 30 Mai - 15:48 par Admin

» 24 - L'AMOUR DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:45 par Admin

» 23 - DIEU...
Lun 30 Mai - 15:44 par Admin

» 22 - LA VÉRITÉ
Lun 30 Mai - 15:43 par Admin

» 21 - LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE
Lun 30 Mai - 15:42 par Admin

» 20 - LES ENFANTS SPIRITUELS
Lun 30 Mai - 15:40 par Admin

» 15 - L'INSTANT ET LE MOMENT
Lun 30 Mai - 15:31 par Admin

» 14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN
Lun 30 Mai - 15:30 par Admin

» 13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL
Lun 30 Mai - 15:28 par Admin

» 11 - L'AMOUR
Lun 30 Mai - 15:23 par Admin

» 10 - LE MONDE DE DIEU ET LE MONDE DES HOMMES.
Jeu 5 Mai - 11:52 par Admin

» 5 - L'ACTE CRÉATEUR.
Ven 22 Avr - 16:43 par Admin

» 4 - LA GRATUITÉ DIVINE.
Ven 22 Avr - 11:58 par Admin

» 3 - GLOSSAIRE.
Ven 22 Avr - 11:55 par Admin

» 2 - L'OEUVRE DE L'ABBÉ MARLIÈRE DANS SON ENSEMBLE.
Mer 20 Avr - 22:17 par Admin

» 1 - PRÉAMBULE.
Mer 20 Avr - 22:16 par Admin

» LA SPIRITUALITÉ DES MARLIÉRAINS.
Mer 20 Avr - 22:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

15 - L'INSTANT ET LE MOMENT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

15 - L'INSTANT ET LE MOMENT

Message  Admin le Lun 30 Mai - 15:31

L’instant c’est le temps de Dieu alors que le moment c’est le temps des hommes.  C'est l'instant qui me fait 'être' alors que le moment me fait seulement 'exister'.

15 - L’INSTANT* ET LE MOMENT

Maintenant je te révèle des choses nouvelles, secrètes et inconnues.  C'est à l'instant qu'elles sont 'créées' et non depuis longtemps,   Is. 48, 6-7.


(1)  Il importe de bien comprendre le concept de l’instant si l’on veut bien comprendre les points de vue exprimés dans les différents thèmes de ce recueil.  Ce concept revient continuellement tout au long des lectures.  Qu’entend-on au juste par l'instant par rapport au moment ?  Quelle est l’importance de l’instant dans la vie spirituelle d'un chrétien ?

On peut définir l’instant comme 'le temps de Dieu' mais en ce sens spécifique qu'il ne comporte pas de temps.  Pour Dieu le temps n’existe pas.  Dans son monde à lui il n’y a pas de passé ni de futur.  Tout est au présent.  Tout se fait présentement.  Dieu est Celui qui est.Je suis celui qui est a dit Dieu,  (Ex. 3, 14-15).  Pas d’espace, pas de temps dans son Monde ou dans le Monde de l'Être.  Pas de passé ni de futur ; il n’y a que le moment présent.  Pas de succession d’événements, pas de devenir.  Tout se fait en même temps, si l’on peut s’exprimer ainsi.  Dieu est dans un perpétuel présent,  (le temps de Dieu est davantage une manière d'Être qu'une longueur de temps).  

L’instant englobe tous les moments du temps sans tenir compte de leur ordre chronologique et n'implique pas le temps.  Il les transcende tous.  Une expression bien utile pour se représenter l’instant, pour nous en tant que personnages, qu’objets, dans un monde en perpétuels changements ou en successivité d’événements : 'nous naissons tous au même instant, mais à des moments différents',  (nous naissons tous au même instant dans la création d'Origine en tant que personne, mais à des moments différents dans le monde actuel en tant que personnage),  'nous mourons tous au même instant, mais à des moments différents'.

La compréhension du concept de l’instant résoud bien des difficultés rencontrées dans l’explication logique ou rationnelle de plusieurs vérités de foi et de la Parole de Dieu.  C’est un concept très important.  Il faut comprendre que dans l'instant ou dans le temps de Dieu, le temps et l’espace, tels que nous les percevons dans notre monde avec nos sens, n’existent pas dans le Monde de Dieu  (ex. : la successivité ou la suite d'événements, le changement : de la non-gratuité).  C’est donc dire que dans l’instant, un événement quelconque, qui, considéré par rapport au moment de notre monde temporel, précède, ou encore succède à un autre événement, ne s’applique plus du tout dans le Monde de l'être, mais bien que chaque événement particulier se réalise au même instant ou dans le moment présent, présentement.  L'instant c'est aussi l'Origine*, le seul Jour où tout est crée par Dieu présentement.

(2)  Le moment quant à lui relève de la réalité existentielle ou du temps des hommes.  Il nous est plus familier.  Il implique le temps, la successivité d'événements, le changement, le devenir : de la non-gratuité.   Il n’a pas besoin d’être explicité.  Pour nous en tant que personnages il n’est pas facile de se représenter l’instant tout comme il n’est pas facile de se représenter Dieu.  Cependant la reconnaissance et l’acceptation de cette Réalité est d’une extrême importance pour le chrétien dans sa recherche du Royaume.  Plusieurs paroles prononcées par le Christ qui incitent ses disciples à rechercher les réalités d’en-haut et à fuir les réalités d'en-bas,  (l’esprit du monde), à être dans ce monde mais sans être de ce monde, ne sont rien d’autre qu’une invitation à vivre dans l’instant ou dans le moment présent.  Il ne s’agit pas d’une fuite des responsabilités existentielles d’autre part.

Voici que je me tiens à la porte et que je frappe. Si quelqu’un écoute ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je dînerai avec lui et lui avec moi,  (Ap. 3, 20).

Ce passage de l'Évangile résume tout l'instant du Monde de Dieu.  Cette réalité n’est pas nouvelle cependant.  Mais peut-être est-il plus facile d’aligner notre pensée vers le Royaume maintenant que l’on connaît davantage l’importance de l’instant.  Que nous apprend ce nouvel éclairage à ce sujet ?  Quelle est l’importance de vivre dans l’instant pour un chrétien ?  De se tenir dans l’instant ?

(3)  Il nous révèle que :

-  Seul l’instant donne accès à l’Éternité et Dieu est ÉTERNITÉ car il est toujours dans le moment présent ou dans un perpétuel présent.
-  L’instant nous remet en situation d’Origine.
-  Rien n’existe hors de l’instant.
-  C'est l'instant qui replace notre personne en présence ou en relation à l’Acte créateur continuel et éternel de Dieu.
-  L’instant peut nous créer et nous re-créer, nous faire naître et re-naître.
-  C’est dans l’instant, ici et maintenant, que nous affecte la création ou le fait que Dieu crée continuellement et présentement, qu’Il est toujours en état d’Être ou de naître et que nous est offert l’accès à son Royaume.
-  C’est dans l’instant que s’accomplit 'la création continuée' qui représente pour chacun de nous, l’éternel Plan de Dieu qui est de faire de nous ses Enfants d'adoption par l'incarnation en acte.

Rechercher le Royaume de Dieu pour une personne c’est chercher à faire naître dans ce Royaume tout ce que Dieu a créé en Éden avant le mauvais choix Originel d’Adam et Ève.  C’est d'abord chercher à lui donner les Enfants d'adoption qu'Il voulait à l'Origine et qu’Adam et Ève lui ont refusés, en le devenant soi-même progressivement.  L’instant est donc d’une importance capitale pour le chrétien car il lui permet en sa personne de se re-créer puis de re-naître, cette fois divinement, et ce faisant de faire naître progressivement toute la création d'Origine dans le Royaume avec elle par le fait qu'elle est en unité générique avec elle.

L’instant concerne uniquement la personne et peut la faire renaître avec le Christ dans le Royaume, alors que le moment concerne uniquement le personnage et son existence.  Or le personnage, comme tout ce qui existe, passera, disparaîtra un jour, alors que la personne qui ressuscite dans l'instant vit(vivra) son éternité dans le Royaume de Dieu, avec lui.

(4)  Il est donc très important pour une personne de prendre le temps de se tenir en présence de Dieu dans sa vie de tous les jours.  Idéalement elle devrait vivre continuellement dans l’instant, tout comme Jésus et Marie, sa mère, l'ont fait, mais la pression du moment, le bruit et l’agitation du monde..l’esprit du monde, l'empêche de le faire.

Dans sa vie spirituelle de tous les jours, comment une personne peut-elle vivre l’instant ?  Vivre dans l’instant c’est en somme vivre la mort chrétienne, cette mort qui est différente de la mort biologique ou de la vraie mort.  Il y a une mort spécifiquement chrétienne que Dieu le Fils offre à chacun de nous comme il l’a offerte à Adam et Ève,  (et qu’ils ont refusée), et qu’Il nous invite à accepter, à con-sentir, (à sentir avec lui), parce qu’elle est Résurrection et Vie.  Il ne faut pas oublier que dans une célébration eucharistique, c’est dans l’instant que nous sommes re-créés, que nous re-naissons, que nous naissons d'en-haut,  (Jean, 3, 3), de l'Esprit,  (Jean, 3, 5), que nous devenons Enfants de Dieu.

C’est donc dire que :

-  c'est en notre personne que le Règne de Dieu, le Royaume, se réalise, au-dedans de nous, ici et maintenant..à l'instant même !  que ton règne vienne,  Mathieu, 6, 10.
-   c’est notre personne qui est créée puis élue  (création-élection), ici et maintenant..
-  notre personne entre dans le Royaume, ici et maintenant..dans l’instant !
-  notre personne naît de l'Esprit, devient Enfant de Dieu en son Royaume, dans l'instant !
-  notre personne meurt et ressuscite avec le Christ, dans l'instant.
-  notre personne devient divine, comme Dieu, de même Nature ou de même substance que lui, consubstantielle,  présence réelle dans le Royaume, par lui, avec lui, et en lui, ici et maintenant, même si ça peut paraître prétentieux d’affirmer cela.

(5)  Cette mort spécifiquement chrétienne est une autre façon de vivre qui nous fait Vivre dans l’instant.  Elle est un acte d’Amour, c’est-à-dire une décision consciente, libre, volontaire, et surtout gratuite, de 'vouloir ou de permettre que notre personne soit' dans le Royaume en mourant librement à son personnage et à tout ce qui lui colle à la peau,  (à son vêtement de peau).  C'est un acte d'Être, une décision ou une volonté d'Être, un consentement à Être dans le Royaume en même temps qu'un renoncement à ce monde.  Il s’agit donc d’un renoncement, d’une mort à soi-même, à son personnage, au monde sensible, afin d’accéder à la réalité du Royaume, la seule Réalité qui existe.  Se tenir dans l’instant est une mort chrétienne, une kénose, semblable à la Kénose ou à la mort ontologique du Verbe créateur à laquelle une personne peut s'unir, en mourant et en ressuscitant avec lui.  Cette mort chrétienne, à la différence de la mort biologique, est libre, car c’est la personne elle-même qui y consent.  Elle accepte de mourir avec le Christ pour ressusciter avec lui.  Mourir à soi-même c’est Aimer, car c’est 'vouloir devenir celui que l’on Est'.   C’est 'vouloir que sa personne soit' avec la sienne.  La capacité de se tenir dans le Monde de l’Être résume tout le renoncement à soi-même et répond à la parole du Christ qui dit : si quelqu'un veut me suivre, qu'il se renonce d'abord à lui-même, ou encore qui cherche à gagner sa vie  [en tant que personnage], la perd [en tant que personne]  (Mathieu 16, 24,25).

Mais pour vivre ou se tenir dans l’instant encore faut-il y entrer.  Seule la personne y accède,  (et non le personnage) en favorisant une disposition intérieure appropriée, de préférence dans un environnement ou dans une atmosphère propice au recueillement.  Bien qu'elle puisse se tenir en présence de Dieu à tout moment de la journée, certains moments sont plus favorables que d’autres.  En esprit, la personne se replace en situation d’Origine, en Éden, sans son personnage, sans son vêtement de peau, mais uniquement telle que Dieu l’a créée.  (6)  Alors qu’elle fait abstraction de tout souvenir du passé et de tout projet d’avenir, la personne se tient là comme une présence dans l'instant ou dans le temps de Dieu,  (si elle veut rencontrer Dieu dans son monde à lui, s’élever jusqu’à lui, il lui faut faire abstraction du temps des hommes).  Dans ce silence, seule avec la Présence réelle du Christ, elle se vide de tout son contenu d’existence et meurt à son personnage, afin que Dieu comble ce 'vide' d’Être ou de Vie..afin qu’Il s’incarne en elle.  C'est l'incarnation en acte, active ou actuelle, qui se réalise dans la nature humaine de son corps spirituel et le fait devenir corps de résurrection.  Cette présence devant l’Amour, devant la Présence réelle du Christ ressuscité par la mort à son personnage est créatrice d’Éternité.

Considérée de cette façon, toute forme de prière ou de réflexion,  (la pensée métaphysique par exemple - thème 21), replace une personne en situation d’Origine, c’est-à-dire en relation à la Pensée créatrice du Père et à l’Acte d'Amour créateur et rédempteur continuel et éternel du Fils, celui qui fait que tout est créé et conçu présentement, dans le moment présent, dans l’instant !  Il existe donc plusieurs façons pour un chrétien de re-créer sa personne et lui donner une nouvelle individualité métaphysique, une ipséité* ou un être spirituel qui lui est propre, de même qu'une identité divine dans l'Amour en la faisant naître de l'Esprit à l'eucharistie : en pratiquant la mort chrétienne, la prière sous toutes ses formes**, l'adoration eucharistique, la pensée métaphysique, la relation d'Origine,  (thème 26, (3), ligne 14), la conception du Royaume de Dieu, l'écoute de la Parole de Dieu, et ainsi de suite, c'est-à-dire chaque fois qu'elle vit dans l'instant.

Peut-être bien que le seul fait de se replacer en situation d’Origine,  (en Éden), révèle déjà un désir de refaire le choix Originel, mais le bon cette fois !

*  Voir le Glossaire, thème 3    -   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
** Voir aussi le thème 30, (7).
avatar
Admin
Admin


http://www.laspiritualitedesmarlierains.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum