Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 12 - RENAÎTRE À L'AMOUR DE DIEU
Dim 6 Nov - 10:21 par Admin

» 17 - LE BAPTÊME
Sam 9 Jan - 18:20 par Admin

» 16 - LE MAL..
Sam 2 Jan - 20:22 par Admin

» 18 - LA VIERGE MARIE
Ven 30 Oct - 11:27 par Admin

» l9 - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE
Mer 16 Sep - 18:40 par Admin

» 6 - LA CRÉATION D'ORIGINE.
Sam 9 Mai - 15:24 par Admin

» 9 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - ll
Ven 7 Nov - 20:38 par Admin

» 31 - CRÉATIONNISME OU ÉVOLUTIONNISME ?
Jeu 3 Juil - 20:08 par Admin

» 25 - CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
Ven 20 Juin - 11:04 par Admin

» 36 - LA NUPTIALITÉ DIVINE COMME FONDEMENT DE L'AMOUR NUPTIAL ET DE LA TRINITÉ
Lun 22 Juil - 18:23 par Admin

» 35 - DIVERS....
Dim 9 Juin - 17:31 par tyjaro

» LE COIN DES MEMBRES
Dim 31 Mar - 14:01 par tyjaro

» 28 - LA CONCEPTION DU ROYAUME DE DIEU
Mar 17 Jan - 17:04 par Oméga3

» 29 - LE MYSTÈRE DU ROYAUME DE DIEU
Dim 16 Oct - 19:55 par Oméga3

» POUR CONSULTER LA BIBLE
Mer 12 Oct - 21:10 par Admin

» 7 - L'ÉDEN ET LE MAUVAIS CHOIX ORIGINEL
Mar 27 Sep - 8:23 par Oméga3

» VOUS AVEZ DES QUESTIONS ? DES DOUTES ? DES COMPLAINTES ?
Mar 30 Aoû - 14:23 par Admin

» 8 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - l
Sam 6 Aoû - 9:41 par Oméga3

» 34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?
Mer 15 Juin - 17:18 par Admin

» 33 - NOTRE PÈRE
Lun 6 Juin - 21:06 par Admin

» 32 - POUR LA SURVIE DE L'HUMANITÉ
Lun 30 Mai - 15:59 par Admin

» 30 - LA SCIENCE OU LA CONNAISSANCE DIVINE
Lun 30 Mai - 15:57 par Admin

» 27 - LE ROYAUME DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:50 par Admin

» 26 - LA RELATION
Lun 30 Mai - 15:48 par Admin

» 24 - L'AMOUR DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:45 par Admin

» 23 - DIEU...
Lun 30 Mai - 15:44 par Admin

» 22 - LA VÉRITÉ
Lun 30 Mai - 15:43 par Admin

» 21 - LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE
Lun 30 Mai - 15:42 par Admin

» 20 - LES ENFANTS SPIRITUELS
Lun 30 Mai - 15:40 par Admin

» 15 - L'INSTANT ET LE MOMENT
Lun 30 Mai - 15:31 par Admin

» 14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN
Lun 30 Mai - 15:30 par Admin

» 13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL
Lun 30 Mai - 15:28 par Admin

» 11 - L'AMOUR
Lun 30 Mai - 15:23 par Admin

» 10 - LE MONDE DE DIEU ET LE MONDE DES HOMMES.
Jeu 5 Mai - 11:52 par Admin

» 5 - L'ACTE CRÉATEUR.
Ven 22 Avr - 16:43 par Admin

» 4 - LA GRATUITÉ DIVINE.
Ven 22 Avr - 11:58 par Admin

» 3 - GLOSSAIRE.
Ven 22 Avr - 11:55 par Admin

» 2 - L'OEUVRE DE L'ABBÉ MARLIÈRE DANS SON ENSEMBLE.
Mer 20 Avr - 22:17 par Admin

» 1 - PRÉAMBULE.
Mer 20 Avr - 22:16 par Admin

» LA SPIRITUALITÉ DES MARLIÉRAINS.
Mer 20 Avr - 22:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

11 - L'AMOUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

11 - L'AMOUR

Message  Admin le Lun 30 Mai - 15:23


Il s’agit de l’amour divin, (l’Amour), et non de l’amour humain, (l’amour).  Il s’agit de l’Amour que Dieu lui-même met continuellement en pratique par sa Kénose et que l'on est invité à imiter.


11 - L’AMOUR

Lecture du livre d’Osée,  (6, 3-6)

Les fils d’Israël se disaient entre eux efforçons-nous de connaître le Seigneur. Sa venue est aussi certaine que celle de l’aurore, elle sera bienfaisante pour nous comme l’ondée, comme les pluies de printemps qui arrosent la terre.

Et Dieu répondit : que vais-je te faire, Ephraïm ?  Que vais-je te faire Juda ?  'Votre amour est fugitif comme la brume du matin', comme la rosée qui s’évapore à la première heure.  Voilà pourquoi je vous ai frappé par mes prophètes, je vous ai massacrés par les paroles de ma bouche.  'Car c’est l’Amour que je désire, et non les sacrifices', la connaissance de Dieu, plutôt que les holocaustes.



(1)  L’amour, un sujet pas facile, mais qu’on entend parler continuellement.  À la radio, dans les chansons, à la télé, dans les pièces de théâtre, dans les films, les revues, les romans, dans la Bible également.  On dit qu’on 'tombe en amour', qu’on a une 'peine d’amour'.  Puis il y a l’amour-passion, l’amour avec un grand A, l’amour du prochain, du métier, l’amour fraternel, l’amour fou.  Mais qu'est-ce que c’est que l’amour ?  d’où ça vient ?  Question pas facile à répondre, n’est-ce pas ?

Pour le chrétien c’est aussi un sujet très important, sinon le plus important.  Que nous révèle ce nouvel éclairage à propos de l’amour ?  On pourrait dire que c’est vers l’Amour qu’il nous mène.  Ça semble être son but, à savoir, nous faire prendre conscience de ce qu’il est et de son importance pour accéder à la connaissance de Dieu et de son Royaume.

Un nouveau regard sur l’amour nous apprend qu’il a deux formes : l’amour nuptial et l’amour conjugal, et ces deux amours ne sont pas du tout du même ordre !

Mais si l’on tente de répondre à la question : d’où ça vient l’amour ?  L’amour conjugal ou l'amour humain est apparu avec l’objectivation de la personne humaine et de la création d'Origine, conséquence du mauvais choix Originel d’Adam et Ève.  Il est apparu en même temps que le monde actuel et le personnage avec ses sens.  Il est terrestre.  L’amour nuptial, lui, vient de Dieu.  Il est SPIRITUEL.  Il est à l'image du Dieu trinitaire, qui lui-même, est Amour.  Dieu est Amour.  L’amour nuptial,  (l’Amour), c’est Dieu.

(2)  On a vu quelque peu d’où provenait cet amour nuptial lorsqu’on a considéré LA CRÉATION D'ORIGINE et L'ACTE CRÉATEUR aux thèmes 5 et 6.  Cet Amour vient de la nuptialité divine entre Dieu le Père et Dieu le Fils lors de sa Kénose en tant que Verbe créateur ; celui qui a tout créé 'à partir de rien' (ex nihilo).  C’est à partir de son Acte d'Amour créateur ou de sa décision consciente, libre, volontaire et surtout gratuite, de 'vouloir que l’on soit', que l’on paraisse, qu’Il a tout créé..par Amour !  Pour ce faire, le Verbe, le Christ ou le Fils de Dieu, a dû mourir à lui-même, à son impassibilité,  (non sujet à la souffrance), en tant que Personne divine, a dû se renoncer, s'effacer, s’anéantir en quelque sorte.. ce qu’on appelle sa kénose créatrice..le plus grand Acte d’Amour qui soit.  Cette Kénose du Verbe ou du Christ fut un Don, un renoncement, une offrande de lui-même, un abaissement, un effacement de sa part, une mort à lui-même, afin que l’on 'soit', que l'on paraisse, afin que l'on soit 'créé', afin que l’on devienne de 'l’être' ou de la vie pour s’exprimer différemment.  Cette kénose créatrice s’est renouvelée avec la venue sur terre du Verbe ou du Christ, devenu cette fois rédempteur, pour devenir kénose rédemptrice, bien qu’elle ne soit qu’UNE avec la première,  (c.à.d. en unité générique).  À nouveau, le Fils de Dieu, le Christ ou le Verbe rédempteur, s’est immolé, anéanti, s’est renoncé à lui-même en tant que personnage,  (Jésus), afin que par lui, par sa Personne,  (le Christ), on puisse naître à nouveau, renaître, mais cette fois divinement,  (venir à 'l'Être' ou à la Vie, venir au Monde), et faire naître par le fait même son Royaume, (SPIRITUEL).  Il est venu nous enseigner ou nous faire découvrir l'amour divin ou l'amour nuptial en le vivant lui-même, et comment on peut nous aussi, le vivre en passant par lui pour rejoindre son Père dans le Royaume.  

Cet Amour est le plus profond des mystères car c’est Dieu lui-même.  On ne peut le voir, tout comme on ne peut voir Dieu.  Voilà pourquoi cet Amour n’est pas facile à comprendre car il est inaccessible par les sens mais seulement par le cœur.  L'amour divin ne s'exprime pas par le corps, mais par le coeur.  Ce qui le résume, c’est 'vouloir que l’autre soit'.  Un acte d’Amour est une décision consciente, libre, volontaire et surtout gratuite de 'vouloir ou de permettre que l’autre soit'(être), tout comme dans l’Acte créateur de Dieu, à l’Origine, et son Acte rédempteur dans l'Histoire de notre monde.(3)  Cet Amour vient du Fils de Dieu,  (du Verbe créateur et rédempteur), comme par rayonnement de sa kénose créatrice et rédemptrice.  C’est l’amour divin.  Refuser cet Amour que le Père nous offre en participation à sa Nuptialité* c’est comme refuser Dieu lui-même.  Il est un Don du Père.  C’est comme un cercle vertueux en somme : il faut d'abord con-sentir à recevoir cet amour divin, qu'Il nous offre si l'on veut ensuite l'offrir à notre tour.

Tout comme on a distingué le Monde de Dieu du monde des hommes, voyons ce qui distingue l’amour nuptial de l’amour humain ?  l'Amour de l'amour ?

L’amour conjugal a pour langage la sexualité qui elle même provient de l’espèce humaine ou de ce besoin de reproduction chez l’individu,  (l'animalité).  C’est l’espèce qui soumet le personnage aux pulsions sournoises et incontrôlables de la sexualité,  (thème 25, (14)).  L’amour nuptial lui, est à la ressemblance de l’Amour du Verbe ou du Christ, le Fils de Dieu.  Il n’a pas besoin de langage pour s’exprimer.  En Éden ou dans le Monde de Dieu, à l’Origine, il n’y avait pas de langage, et il n’y en aura pas dans le Royaume.

L’amour conjugal est terrestre, charnel.  Il s'exprime davantage avec le corps que l'on 'a', et ses sens.  Il est apparu avec l’objectivation par l’homme, alors que l’amour nuptial ou l'amour divin, lui, est spirituel, et s'exprime davantage avec le cœur.  Il est dans ce monde mais il ne vient pas de ce monde.  (4)  Il vient du Fils de Dieu, du Verbe, du Christ, et cet Amour n'existe pas seulement dans une relation de couple mais dans toutes les situations de la vie quotidienne.

L’amour humain c’est l’amour que l’on 'a', alors que l’amour divin, l'Amour, c’est l’amour que l’on 'est' : celui qui nous fonde dans 'l'Être' : celui qui peut nous mettre au Monde, nous engendrer.  L'Amour, c'est l'amour qui a évolué.

L’amour conjugal ou l'amour humain est possessif.  L’amour nuptial ou l'amour divin est kénose, c’est-à-dire don, renoncement, mort à soi-même, à son personnage, détachement, effacement, altruisme.  Cet amour divin provient comme par rayonnement ou participation à la nuptialité divine dans sa phase nuptiale.  La nuptialité divine c'est la relation amoureuse ou l'amour nuptial parfait entre Dieu le Père et Dieu le Fils, en binité, qui est si parfaite de par l'infinie perfection des deux personnes divines qu'elle spire ou fait surgir Dieu l'Esprit Saint, l'amour géniteur..celui qui engendre divinement.

L’amour humain est éphémère.  Il disparaîtra un jour comme tout ce qui existe dans notre monde, alors que l’amour divin, lui, est ÉTERNEL.  Il ne passera pas.  Il ne périra jamais car cet Amour est SUBSISTANT,  (il dure éternellement).  Il n'a pas de commencement et il n'aura pas de fin,  (il est INFINI).  Il fait vivre éternellement.  Il est créateur et géniteur : il est à l'image et à la ressemblance de Dieu.  Il participe  (rayonne) de la nuptialité divine de l'Acte créateur en son Agir libre.

L’amour conjugal c'est l'amour nuptial d'Origine qui a perdu sa GRATUITÉ.  Il relève de l'avoir et manque de GRATUITÉ parce qu'il subit toujours la séduction de l'objet qui l'éveille.  Il est impossible pour un couple de personnages ou de conjoints de ne pas faire montre de non-gratuité en amour conjugal.  Il a besoin de s'exprimer.  Ainsi il débute la plupart du temps par un flirt ou un coup de foudre dans lequel on tombe en amour.  Il peut être attisé par un habillement, un sourire, un comportement, une allure, une belle personnalité, un coté sensuel.  Dans l’amour conjugal on aime toujours pour un motif de séduction dans un monde 'd’avoir'.  Bien souvent cet amour est manipulateur, destructeur.  Il attend trop de l’autre.  Il voudrait que l’autre fasse notre bonheur.  Il a parfois un coté marchandeur qui est à l'image de la société dans lequel il évolue.  Dans cet amour on aime la plupart du temps pour obtenir quelque chose en retour.  C’est la plupart du temps un amour conditionnel, désintéressé.  Il est un pâle reflet de l’amour nuptial ou de l'amour divin, qui, lui, est tout à l’opposé : inconditionnel :  GRATUIT.  À l'exemple de la Kénose du Fils de Dieu, il est la GRATUITÉ même.  L'amour conjugal ou l'amour humain c'est l'amour nuptial d'Origine ou de l'Éden qui a perdu sa GRATUITÉ.

L’amour conjugal dans un couple de personnages est davantage synonyme de passion, d’instinct, de sensualité, de convoitise, d’attirance physique, de désir de satisfaire des pulsions sexuelles, alors que l’amour nuptial entre deux personnes, (l’Amour), est davantage synonyme de Don, de 'vouloir que l'autre soit' et cela même au dépens d'elles-mêmes.

(5)  Ce qui caractérise l’amour nuptial ou l'amour divin dans une relation entre deux ou plusieurs personnes c’est qu’il est SPIRITUEL.  L'acte d'Amour n’est pas un acte d'amour sensuel, charnel, terrestre comme entre deux personnages.  Il est UN et UNIQUE.  Il est en unité avec le plus grand Acte d'Amour qui soit, l'Acte d'Amour créateur du Verbe ou du Christ créateur,  (sa kénose créatrice), et il est UNIQUE à l'intérieur de cet Acte.  Il est créateur ; il peut créer de 'l’être'.  Offert à l'Acte créateur à l'eucharistie, il peut recréer une personne dans son individualité métaphysique, son ipséité.  Il est SUBSISTANT : il dure.  Il peut la faire vivre éternellement.  Il ne périra jamais : il est ÉTERNEL.  Il est à l'image du Créateur.  Il est Dieu, et il a tous les autres attributs de Dieu.  Il est dans ce monde mais il ne vient pas de ce monde.  Il est 'de création'.  Il est un fruit de l’arbre de la Vie.  Ce qui le résume, c’est 'vouloir que l’autre soit'.  Un acte d’Amour est une décision consciente, libre, volontaire et surtout gratuite de 'vouloir ou de permettre que l’autre soit', tout comme dans l'Acte d'Amour de Dieu le Fils, et cet autre, ce peut être soi-même, sa personne, le prochain, ou l’Autre.

(6)  Le passage suivant tiré de la Bible est très parlant.  Ainsi cette affirmation de saint Paul qui dit :

J’aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel,  (des anges), si je n’ai pas la charité, s’il me manque 'l’Amour', [l'amour divin], je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.  J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’Amour, je ne suis rien.  J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’Amour, cela ne me sert à rien,  (1, Corinthiens, 13, 1 à 3).

Et les paroles suivantes :

Sans moi vous ne pouvez rien faire a dit le Christ en Jean, 15, 5.
Celui qui perd sa vie à cause de moi, (en tant que personnage), la retrouvera, (en tant que personne), et celui qui cherche à la gagner, la perdra a dit le Christ en Mathieu, 10, 39 et en Luc, 17, 33.
Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce d’abord à lui-même a dit le Christ en Mathieu, 16, 24, ce qui veut dire : qu'il oublie son personnage.

*  Voir le Glossaire, thème 3  ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Admin


http://www.laspiritualitedesmarlierains.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum