Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 12 - RENAÎTRE À L'AMOUR DE DIEU
Dim 6 Nov - 10:21 par Admin

» 17 - LE BAPTÊME
Sam 9 Jan - 18:20 par Admin

» 16 - LE MAL..
Sam 2 Jan - 20:22 par Admin

» 18 - LA VIERGE MARIE
Ven 30 Oct - 11:27 par Admin

» l9 - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE
Mer 16 Sep - 18:40 par Admin

» 6 - LA CRÉATION D'ORIGINE.
Sam 9 Mai - 15:24 par Admin

» 9 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - ll
Ven 7 Nov - 20:38 par Admin

» 31 - CRÉATIONNISME OU ÉVOLUTIONNISME ?
Jeu 3 Juil - 20:08 par Admin

» 25 - CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
Ven 20 Juin - 11:04 par Admin

» 36 - LA NUPTIALITÉ DIVINE COMME FONDEMENT DE L'AMOUR NUPTIAL ET DE LA TRINITÉ
Lun 22 Juil - 18:23 par Admin

» 35 - DIVERS....
Dim 9 Juin - 17:31 par tyjaro

» LE COIN DES MEMBRES
Dim 31 Mar - 14:01 par tyjaro

» 28 - LA CONCEPTION DU ROYAUME DE DIEU
Mar 17 Jan - 17:04 par Oméga3

» 29 - LE MYSTÈRE DU ROYAUME DE DIEU
Dim 16 Oct - 19:55 par Oméga3

» POUR CONSULTER LA BIBLE
Mer 12 Oct - 21:10 par Admin

» 7 - L'ÉDEN ET LE MAUVAIS CHOIX ORIGINEL
Mar 27 Sep - 8:23 par Oméga3

» VOUS AVEZ DES QUESTIONS ? DES DOUTES ? DES COMPLAINTES ?
Mar 30 Aoû - 14:23 par Admin

» 8 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - l
Sam 6 Aoû - 9:41 par Oméga3

» 34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?
Mer 15 Juin - 17:18 par Admin

» 33 - NOTRE PÈRE
Lun 6 Juin - 21:06 par Admin

» 32 - POUR LA SURVIE DE L'HUMANITÉ
Lun 30 Mai - 15:59 par Admin

» 30 - LA SCIENCE OU LA CONNAISSANCE DIVINE
Lun 30 Mai - 15:57 par Admin

» 27 - LE ROYAUME DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:50 par Admin

» 26 - LA RELATION
Lun 30 Mai - 15:48 par Admin

» 24 - L'AMOUR DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:45 par Admin

» 23 - DIEU...
Lun 30 Mai - 15:44 par Admin

» 22 - LA VÉRITÉ
Lun 30 Mai - 15:43 par Admin

» 21 - LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE
Lun 30 Mai - 15:42 par Admin

» 20 - LES ENFANTS SPIRITUELS
Lun 30 Mai - 15:40 par Admin

» 15 - L'INSTANT ET LE MOMENT
Lun 30 Mai - 15:31 par Admin

» 14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN
Lun 30 Mai - 15:30 par Admin

» 13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL
Lun 30 Mai - 15:28 par Admin

» 11 - L'AMOUR
Lun 30 Mai - 15:23 par Admin

» 10 - LE MONDE DE DIEU ET LE MONDE DES HOMMES.
Jeu 5 Mai - 11:52 par Admin

» 5 - L'ACTE CRÉATEUR.
Ven 22 Avr - 16:43 par Admin

» 4 - LA GRATUITÉ DIVINE.
Ven 22 Avr - 11:58 par Admin

» 3 - GLOSSAIRE.
Ven 22 Avr - 11:55 par Admin

» 2 - L'OEUVRE DE L'ABBÉ MARLIÈRE DANS SON ENSEMBLE.
Mer 20 Avr - 22:17 par Admin

» 1 - PRÉAMBULE.
Mer 20 Avr - 22:16 par Admin

» LA SPIRITUALITÉ DES MARLIÉRAINS.
Mer 20 Avr - 22:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

23 - DIEU...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

23 - DIEU...

Message  Admin le Lun 30 Mai - 15:44

La Nature de Dieu c'est sa GRATUITÉ, et ses perfections divines c'est ce qui fait qu'Il est UN, UNIQUE, INFINI, ÉTERNEL, IMMUABLE, IMPASSIBLE, SPIRITUEL  (ESPRIT), INTEMPOREL et SUBSISTANT.

23 - DIEU

Je suis Dieu et non pas homme,   (Os 11, 9).


(1)  Qui est 'Dieu' ?

La question est énorme et assez embêtante car il est impossible de démontrer l’existence de Dieu selon la méthode scientifique ou selon la méthode expérimentale, (DIEU EST MYSTÈRE).  Cependant dans notre optique, on peut avoir la certitude qu’Il existe et qu’Il n’est pas un produit de l’imagination.  Il n’y a  qu'à entrer à l’intérieur de sa personne.  Si l’on accepte le fait que l'être humain comporte à la fois un coté charnel, le personnage, et un coté spirituel, la personne, il n'est pas très difficile de s’en convaincre.  Si l’on accepte le fait que nos parents ont procréé uniquement le corps que l’on 'a' présentement, (le personnage), d’où nous vient notre être spirituel alors ?

(2)  C’est un Être supérieur, un Être tout-Puissant qui a créé cet être spirituel qui est en chacun de nous.  Et cet Être n'est pas une Force ou une Énergie que l’on pourrait associer à de la matière telle qu'on la connaît actuellement, mais bien à un esprit, un Esprit que l’on appelle Dieu !  (DIEU EST ESPRIT).  Ce sont nos parents biologiques qui ont 'procréé' l'être charnel ou le personnage que l'on a, mais c’est Dieu qui a 'créé' l'être spirituel ou la personne que l'on 'est' (corps spirituel + âme).  La personne humaine est une âme incarnée dans un corps spirituel située sous le corps mortel que l'on 'a' et qui l'anime,  (thème 19, (1)).

Pour connaître davantage la façon dont la personne humaine a été créée, le lecteur est invité à relire l'ACTE CRÉATEUR, thème 5, la CRÉATION D'ORIGINE, thème 6, l’OBJECTIVATION, thèmes 8 et 9..et aussi le thème 36.  La façon anthropologique (à la façon de l'homme) dont le chrétien considère la création de l’homme et de son univers par Dieu tel que racontée dans le Livre de la Genèse,  (Gn 1 et 2) est maintenant surpassée par 'la création d’Origine'.  Ainsi originellement Dieu n’a pas tiré le corps de l’homme d’une argile qu’Il aurait façonnée de ses mains comme un potier, pour ensuite lui insuffler son souffle de vie  (son haleine).  De la même façon, Ève n’a pas été tirée d’une côte d‘Adam..elle a été tirée de son coeur.  Dieu n’agit pas à la façon d'un magicien qui tire un lapin d'un chapeau.  Le personnage que nous sommes n’est pas non plus le produit ou le résultat de l’évolution d'espèces animales.  La personne humaine ou l’être spirituel en chacun de nous a été créée dans un autre Monde puis a été objectivée, est devenue un objet, un personnage dans le monde actuel.  De même toute la création originelle de Dieu, que les sens ne peuvent percevoir, et dont l'homme est issue, est maintenant objectivée par ce dernier depuis sa sortie de l'Éden et cette objectivation se poursuit encore de nos jours.

(3)  Mais c’est la question du début qui revient à nouveau : qui est donc cet Être supérieur, cet Être tout-Puissant, cet Esprit ?  qui est 'Dieu'  ?

Si l’on entre à l’intérieur de soi à nouveau, on ne peut que constater la présence d’une vie qui nous anime, une vie qui anime autant le corps que l'on 'a', celui de notre être charnel, que le corps que l'on 'est', celui de notre être spirituel ; une vie qui fait bouger tout notre être.  Et l’on ne peut faire autrement que de s’interroger sur l’origine de cette vie.  D’où vient-elle ?

Évidemment on pourrait répondre que ce sont nos parents qui nous l'ont donnée.  Oui, mais eux, de qui la tiennent-ils ?  De leurs parents évidemment.  Mais leurs parents, eux, de qui la tiennent-ils ?  De leurs parents également et ainsi de suite jusqu’au premier être humain.  Mais de qui le premier être humain tient-il la vie ? Voilà toute la question.  D’où vient la vie du premier être humain ?

Nous ne sommes pas les seuls à se poser cette question.  La science aussi se la pose.  Mais la science n’a toujours pas trouvé la réponse.  Elle cherche toujours.  Elle cherche dans les profondeurs de la mer.  Elle cherche dans l’immensité du cosmos.  Elle cherche dans l’infiniment petit.  Elle cherche dans la génétique.

(4)  Dans notre optique, elle va chercher longtemps et elle ne trouvera jamais, car la vie,  (le vivant), ne provient pas de notre monde physique, mais d’un monde métaphysique situé au-delà de notre monde physique..un Monde invisible, ontologique, non perceptible par les sens, et c’est là que Dieu crée la vie et l’entretient,  (DIEU EST VIE).  La création et tout ce qu'Il crée, y compris l’homme en tant que créature, n’est rien d’autre qu’une relation à lui, à sa Pensée et à son Acte créateur,  (DIEU EST CRÉATEUR). En tant qu’êtres spirituels créés par Dieu, nous ne sommes qu’une relation à lui.  Dieu ne peut créer que du spirituel et non des objets ou des personnages tels qu'on les perçoit actuellement,  (DIEU EST ESPRIT).  Il est une Présence vivante, agissante, une Présence relationnelle avec laquelle on peut établir une relation,  (DIEU EST PRÉSENCE).  Mais cette Présence n’est pas perceptible par le personnage qui vit dans le monde actuel mais seulement par sa personne, celle qui peut accéder au Monde de Dieu par la foi.  C’est cette Présence qui l’a créée à l’Origine et qui continue de la faire vivre, qui fait vivre le vivant.  La personne de création reçoit son être ou sa vie gratuitement grâce à la Présence créatrice du Fils de Dieu qui est toujours en relation à la Pensée du Père,  (je suis la vie, l'être et le mouvement a dit le Christ).  La création d’Origine, toujours présente dans l’instant, est un Monde de présences, 'd'être', en intimité avec cette Présence créatrice qui est toujours en relation à la Pensée créatrice du Père.

(5)  Cependant il faut prendre en considération que le Dieu dont il est question ici c’est le Dieu des chrétiens et que ce Dieu s’est révélé lui-même aux hommes, sinon ils ne l’auraient jamais connu à part soupçonner son existence.  C'est la Révélation qui nous fait découvrir qui Il est..sa Parole : mon Père et moi nous sommes UN a dit le Christ.  On peut donc en déduire qu’il est Paternité.  Il a dit également : voici mon Fils en qui j’ai mis toutes mes complaisances  (Mathieu, 3, 17).  On peut donc en déduire qu’Il est aussi Filiation.  Il est donc à la fois Paternité et Filiation.  Entre Dieu le Père et Dieu le Fils, on peut donc supposer qu’il existe une Relation.  Et on a vu que Dieu est également Présence  (non Réelle).  Or une relation uniquement entre présences est assez difficile à concevoir pour les personnages que nous sommes.  Cependant nous étions tous, nous aussi, des présences dans un Monde de présences, sur le même modèle que les trois personnes divines.  Nous étions des présences relationnelles c’est-à-dire des personnes en relation les unes avec les autres.  Il n’y avait pas d’objets, pas de personnages, pas de termes réels* dans la création d'Origine.  Nous formions une plurinité  (pluri-unité) de personnes ou d’êtres sur le même modèle que la Trinité  (Tri-unité).  Or la personne c’est la relation et rien d’autre.  Elle ne subsiste, ne vit, que comme être relationnel.  Et la relation, la vraie, c’est le rapport d’Origine à la Pensée du Père et à l’Acte d'Amour créateur du Fils.

Mais Dieu est aussi une Personne, c’est-à-dire un 'Être-de-relation'.  Le Père et le Fils sont deux Personnes en unité.  Ils forment une binité,  (bi-unité), c’est-à-dire deux personnes en une seule et en relation parfaite.  Cette Relation d’Amour ou cette nuptialité divine entre Dieu le Père et Dieu le Fils est si parfaite en elle-même qu’elle spire ou fait surgir l’Esprit Saint, une Personne elle aussi, et les trois forment une Trinité,  (Tri-unité), c’est-à-dire trois Personnes en une seule et en unité parfaite,  (DIEU EST TROIS PERSONNES DIVINES EN UNE SEULE).

Cette Relation d’Amour ou cette nuptialité divine qui fonde la Trinité est SUBSISTANTE car Elle se donne l'Être ou la Vie Elle-même.  Elle s'engendre par Elle-même, en Elle-même, et pour Elle-même.  Cela signifie que le dieu trinitaire peut se donner l’Être ou la Vie lui-même alors que le Fils, par sa Kénose, meurt à lui-même continuellement et renaît à la Vie grâce à l'amour géniteur de la troisième Personne.  C'est ce qui fait que Dieu,  (la Trinité), est SUBSISTANT,  (DIEU EST SUBSISTANT).

(6)  (DIEU EST GRATUITÉ)  La GRATUITÉ est un terme qui provient du Nouveau Testament.  C’est un concept qui permet de mieux comprendre sa Nature et ses attributs.  Il est GRATUITÉ en tant que Personne, que Présence et qu'Amour et c’est ce qui fait sa spécificité.  C’est ce qui fait qu’Il est d’un ordre différent du nôtre. Parce qu’Il est GRATUITÉ, l’Agir de Dieu va tout à fait à l’encontre de nos façons d’agir qui sont de non-gratuité.  Vos pensées ne sont pas mes Pensées a dit Dieu..Je suis Dieu et non pas homme,  (Os. 11, 9).  Cette GRATUITÉ qui dépasse celle des dictionnaires et qui fait de Dieu un Être unique, nous aide à découvrir réellement qui Il est.  Pour les personnages que nous sommes, Il nous apparaît comme un mystère,  (DIEU EST MYSTÈRE).  Mais Il est mystère à cause de sa démesure, de sa transcendance, de sa supériorité, de son immensité, de son infinité, de son Amour qui dépasse toutes nos capacités humaines d'aimer, de comprendre et de le concevoir avec nos sens.  Il est INFINI dans tout ce qu’Il est et dans tout ce qu’Il crée.  Il ne connaît pas la finitude.  C’est pourquoi Il ne connaît pas la mort.  À l'inverse de l'objet ou du terme réel, Il n’a pas de commencement, et Il n’aura pas de fin.  Il est INFINI,  (DIEU EST INFINI).

JE SUIS CELUI QUI EST selon sa propre définition.  C'est celui qui est dans les temps éternels, de toujours à toujours, dans les éternités des éternités, dans un perpétuel présent, dans l'instant, c'est-à-dire dans ce temps qui ne comporte pas de temps car Il les englobe tous.  Il est ÉTERNEL,  (DIEU EST ÉTERNEL).  Il ne passera jamais.  Dans son monde à lui, le temps et l’espace n’existent pas.  Contrairement à nous dans notre monde de non-gratuité, il ne connaît pas l’objet  et ce qui le définit : dimension, longueur, largeur, hauteur, et ainsi de suite : de la non-gratuité, tout comme la successivité c.à.d. les variations dans le temps et dans les événements. Pour lui tout se passe dans l’instant ou dans l’éternel moment présent.  Il n’y a donc pas d’avant ni d’après pour lui ; tout 'est' présentement.  Pas de passé ni de futur pour lui ; tout est au présent.  Il est hors de notre temps et de notre espace,  (DIEU EST INTEMPOREL).

(7)  Sa création, c’est-à-dire tout ce qu’Il crée depuis l’Origine en un seul Acte,  (et nous en sommes les meilleurs exemples), nous renseigne sur sa Nature, sur son Être, sur tout ce qu'Il est.  Son Acte créateur nécessaire, c’est aussi l’Acte d’Être.  C’est l’Acte par lequel Il se donne lui-même la Vie et par lequel Il crée toutes choses, librement.  Cet Acte, c’est Dieu lui-même.  C’est cet Acte libre qui nous a tous créés et qui nous crée continuellement, qui nous fait vivre dans le temps des hommes comme diffusion de la vie intime de la Trinité.  C'est un Acte ÉTERNEL qui est UN et UNIQUE tout comme Dieu lui-même est UN et UNIQUE,  (DIEU EST UNIQUE).  Et Il est unique dans sa façon de créer.  Son Acte créateur libre est toujours présent dans l'instant IMMUABLE, et englobe l'Acte rédempteur en un seul et même Acte.

En somme tout est UN en Dieu : sa Personne, son Agir, sa Création, son Amour,  (trois en UN), son Royaume.   En son Agir tout se fait en un seul et même Acte, et dans le moment présent, instantanément..dans l’instant !  (DIEU EST UN).  Son Acte est UN, tout comme lui-même est UN.  En somme Dieu ne sait compter que jusqu’à UN.  C’est donc dire que contrairement à tout ce qui existe dans notre monde de non-gratuité, Il ne connaît pas le nombre.  Il ne connaît pas l’objet par lequel est apparu toute la non-gratuité du monde des hommes, c'est-à-dire toutes les misères du monde !  Il ne connaît pas la pluralité numérique. Dieu a tout créé ensemble,[/i]  (Si 18, 1) en unité et en même temps, dans l'instant, instantanément, présentement !  Tout ce qu’Il crée,  (ce qui est 'de création'), est UN et lui ressemble.  Cette UNITÉ fait partie de sa GRATUITÉ, tout comme son UNICITÉ, son INFINITÉ, son ÉTERNITÉ, son IMMUTABILITÉ, son IMPASSIBILITÉ, sa SPIRITUALITÉ, son INTEMPORALITÉ et sa SUBSISTANCE.  Et le monde des hommes est naturellement hostile à cette GRATUITÉ.

(Huit)  Son immutabilité de nature fait que rien ne peut s'ajouter ou se soustraire à lui.  Il demeure toujours le même.  Il n’y a pas de changements, pas de mouvements, pas de devenir en Dieu,  (DIEU EST IMMUABLE).  Il ne change pas dans son Être.  Ce qui ne signifie pas qu'Il est immobile.  Il n’y a en lui ni commencement, ni fin, ni passage du non-être à l’être.  Je suis le Commencement et la Fin qu'Il a dit.

Son impassibilité de nature fait que rien ne peut être créé 'à partir de lui'. Sa création, (le créé), et la façon dont Il crée, n’est qu’une relation à lui et ne peut que s’instaurer de elle à lui, (ad quem), et non de lui à elle,  (a quo).  Il ne nous crée pas à partir de lui, mais à partir de nous, et pour nous seulement.  C’est pourquoi rien ne peut changer sa Nature.  Il est IMMUABLE.  Rien ne peut le toucher dans son Être.  Rien n’affecte sa Nature.  Il ne peut rien recevoir et rien ne peut l’atteindre ou l’affecter.  Ainsi dans son Monde Il n'est pas atteint par la souffrance.  Ce qui ne veut pas dire qu’Il est insensible à la souffrance des hommes.  Dieu le Père, en son Fils, le Christ-Jésus, a vécu tous les calvaires des hommes.  Son impassibilité de nature fait qu'étant trop plein de son Bonheur, Il ne peut que se réjouir du nôtre.  C’est l’IMPASSIBILITÉ du Père,  (DIEU EST IMPASSIBLE).  Il est intouchable dans son Être.

(9)  (DIEU EST TRINITÉ).  Seul le dieu trinitaire est le vrai Dieu car Il est le seul à pouvoir créer réellement.  Pour que le Père puisse créer 'à partir de rien' et non à partir de lui-même, il fallait qu’une autre Personne, de même Nature que lui, accepte de se faire Présence, de devenir ce rien..accepte de s’anéantir, de mourir à lui-même ontologiquement, afin qu'à partir de ce rien puisse paraître toute sa Création.  Le Fils a con-senti,  (senti avec le Père), a accepté de devenir ce néant, ce rien, ce 'vide', cette 'Présence' dans le deuxième niveau, ontologique, l‘Éden.  Parce que la Création n'est qu'une Relation à la Pensée du Père, parce que le créé reçoit son être ou sa vie en participation* ou comme par rayonnement du Père, il fallait une présence de participation qui le reçoive.  Le Fils a consenti par son effacement à devenir cette Présence de participation, (Présence créatrice) en relation ou en rayonnement de la Pensée créatrice du Père,  (c'est sa Fonction ou sa Mission dans sa relation à la Pensée créatrice du Père).

Ainsi parce que sa création ne peut être quelque chose qui arrive, un objet, un terme réel, qui, à cause de sa non-gratuité se serait opposée à lui, alors qu’il ne peut y avoir qu’un seul Dieu, il fallait donc que le Fils accepte de mourir à lui-même, accepte de devenir ce 'rien', ce vide, ce non-être, ce néant, accepte de se faire Présence, afin que le Père comble ce vide d'être ou de vie.

(10)  Ainsi fallait-il la Trinité qui est GRATUITÉ de Personnes en unité générique pour créer réellement.  L'unité générique à l'intérieur de la Trinité c'est ce qui fait que trois personnes divines n’en forment qu’une seule, une seule Pensée, une seule Présence et un seul Amour, et qui fait qu'Elle se donne Elle-même la Vie.  C'est la GRATUITÉ dans l'Amour qui fait qu'Il est créateur d'être et géniteur d’Être.  Cette GRATUITÉ de Dieu en sa Trinité,  (Tri-Unité), c’est l’unité générique qui la fonde.  Et c’est l'Acte créateur qui fait qu'il peut se donner la Vie lui-même, créer et faire naître tout ce qui lui plaît, et cela librement,  (DIEU EST AMOUR).

(11)  Pour finaliser ce thème qui représente une autre façon de se représenter Dieu, on pourrait maintenant se demander : où est Dieu ?  où se cache-t-Il ?

On a cru longtemps qu’Il était situé dans les nuages ou dans un univers lointain.  En réalité Il n’est pas 'localisable' d’aucune manière.  Ainsi on ne peut pas dire qu’Il est dans un Monde car Il est lui-même son propre Monde.  Mais cela ne veut pas dire qu’Il est nulle part.  Il est au-delà de notre espace et de notre temps.  Il est dans son Monde(!) car Il n’est jamais chez lui au royaume de la non-gratuité.  Il est plus à l’aise dans son Monde de GRATUITÉ, dans sa Demeure, dans son Royaume de GRATUITÉ, là où tout est à son image.  Il est dans sa Maison, avec ses Enfants adoptifs, ceux qui sont nés de lui, de son Amour.  Aussi, Il ne se cache pas, car comme Père, Il est également là où sont ses enfants prodigues, avec leurs soucis et leurs besoins.  Il demeure là où sont chacun de ses Enfants.   Il est dans notre monde mais Il n'est pas de ce monde.  Il est dans notre cœur, là où est le Royaume pour nous dans notre condition d’enfant prodigue, et c’est nous qui sommes en lui,  (dans le Sein du Père).  Il est partout où nous sommes, avec notre foi et notre prière.  Les cieux de notre Père, c’est notre propre cœur.  Il est là où est son Amour.

Mais Dieu est aussi dans la présentialité des choses, c'est-à-dire derrière tous les objets, les êtres et les événements de notre monde qu'Il crée continuellement en son instant éternel, en tant que présences que l'on perçoit par nos sens et que l'on objective par notre esprit.  Il est présent à l’eucharistie sous le pain et le vin consacrés,  (Présence réelle).  Mais pour le connaître réellement, il faut entrer dans son Royaume ou dans ce Monde de présences ou d'Être,  (thème 29).  Et comme le dit si bien le philosophe : 'cherchons, Il se laisse trouver'.

*  Voir le Glossaire, thème 3  ou  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Admin


http://www.laspiritualitedesmarlierains.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum