Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 12 - RENAÎTRE À L'AMOUR DE DIEU
Dim 6 Nov - 10:21 par Admin

» 17 - LE BAPTÊME
Sam 9 Jan - 18:20 par Admin

» 16 - LE MAL..
Sam 2 Jan - 20:22 par Admin

» 18 - LA VIERGE MARIE
Ven 30 Oct - 11:27 par Admin

» l9 - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE
Mer 16 Sep - 18:40 par Admin

» 6 - LA CRÉATION D'ORIGINE.
Sam 9 Mai - 15:24 par Admin

» 9 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - ll
Ven 7 Nov - 20:38 par Admin

» 31 - CRÉATIONNISME OU ÉVOLUTIONNISME ?
Jeu 3 Juil - 20:08 par Admin

» 25 - CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
Ven 20 Juin - 11:04 par Admin

» 36 - LA NUPTIALITÉ DIVINE COMME FONDEMENT DE L'AMOUR NUPTIAL ET DE LA TRINITÉ
Lun 22 Juil - 18:23 par Admin

» 35 - DIVERS....
Dim 9 Juin - 17:31 par tyjaro

» LE COIN DES MEMBRES
Dim 31 Mar - 14:01 par tyjaro

» 28 - LA CONCEPTION DU ROYAUME DE DIEU
Mar 17 Jan - 17:04 par Oméga3

» 29 - LE MYSTÈRE DU ROYAUME DE DIEU
Dim 16 Oct - 19:55 par Oméga3

» POUR CONSULTER LA BIBLE
Mer 12 Oct - 21:10 par Admin

» 7 - L'ÉDEN ET LE MAUVAIS CHOIX ORIGINEL
Mar 27 Sep - 8:23 par Oméga3

» VOUS AVEZ DES QUESTIONS ? DES DOUTES ? DES COMPLAINTES ?
Mar 30 Aoû - 14:23 par Admin

» 8 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - l
Sam 6 Aoû - 9:41 par Oméga3

» 34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?
Mer 15 Juin - 17:18 par Admin

» 33 - NOTRE PÈRE
Lun 6 Juin - 21:06 par Admin

» 32 - POUR LA SURVIE DE L'HUMANITÉ
Lun 30 Mai - 15:59 par Admin

» 30 - LA SCIENCE OU LA CONNAISSANCE DIVINE
Lun 30 Mai - 15:57 par Admin

» 27 - LE ROYAUME DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:50 par Admin

» 26 - LA RELATION
Lun 30 Mai - 15:48 par Admin

» 24 - L'AMOUR DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:45 par Admin

» 23 - DIEU...
Lun 30 Mai - 15:44 par Admin

» 22 - LA VÉRITÉ
Lun 30 Mai - 15:43 par Admin

» 21 - LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE
Lun 30 Mai - 15:42 par Admin

» 20 - LES ENFANTS SPIRITUELS
Lun 30 Mai - 15:40 par Admin

» 15 - L'INSTANT ET LE MOMENT
Lun 30 Mai - 15:31 par Admin

» 14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN
Lun 30 Mai - 15:30 par Admin

» 13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL
Lun 30 Mai - 15:28 par Admin

» 11 - L'AMOUR
Lun 30 Mai - 15:23 par Admin

» 10 - LE MONDE DE DIEU ET LE MONDE DES HOMMES.
Jeu 5 Mai - 11:52 par Admin

» 5 - L'ACTE CRÉATEUR.
Ven 22 Avr - 16:43 par Admin

» 4 - LA GRATUITÉ DIVINE.
Ven 22 Avr - 11:58 par Admin

» 3 - GLOSSAIRE.
Ven 22 Avr - 11:55 par Admin

» 2 - L'OEUVRE DE L'ABBÉ MARLIÈRE DANS SON ENSEMBLE.
Mer 20 Avr - 22:17 par Admin

» 1 - PRÉAMBULE.
Mer 20 Avr - 22:16 par Admin

» LA SPIRITUALITÉ DES MARLIÉRAINS.
Mer 20 Avr - 22:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?

Message  Admin le Mer 15 Juin - 17:18

La Spiritualité des marliérains remet tout en question les croyances 'catholiques' auxquelles on a tous été habituées depuis notre enfance.



34 - CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?


AVANT-PROPOS


Après avoir bien compris la théologie de l’abbé Frédéric Marlière et les concepts révélés par l’Esprit Saint on est sérieusement amené à penser que les catholiques ont un urgent besoin de se convertir au christianisme (!).  Il nous apparaît clairement maintenant que découvrir qui est la Personne du Christ est plus important pour notre salut que la connaissance ou l’histoire du personnage de Jésus,  (la christologie).  La théologie de l’abbé Marlière remet tout en question les croyances 'catholiques' auxquelles on a tous été habituées depuis notre enfance :

1) - L’ÉDEN OU LE PARADIS :

Ainsi en ce qui concerne l’Éden ou le Paradis, notre croyance catholique nous a toujours porté à croire que ce Paradis qui a bel et bien existé, était sensible, terrestre, matériel, alors qu’en réalité il n’était pas terrestre mais bien ontologique, c’est-à-dire non perceptible par les sens, céleste, non matériel, métaphysique, spirituel, invisible à l'oeil.  Aussi ce n’était pas un lieu mais un état, un état divin.  Cet Éden est toujours présent derrière le monde que l'on perçoit avec nos sens.

2) - LA CRÉATION OU LE MONDE TEL QU’ON L’OBSERVE ACTUELLEMENT :

Jusqu’à ce que l’Esprit nous le révèle par son concept de LA CRÉATION D’ORIGINE, thème 6, on a toujours cru, en tant que chrétiens, que c’était le Christ qui avait tout créé ce que l'on observe.  Ce qui est vrai également mais il n'a pas créé le monde que l'on perçoit par nos sens.  Le monde actuel a d’abord été créé ontologiquement, à la ressemblance de Dieu, et suite au mauvais choix Originel d’Adam et Ève, ce monde a changé de nature,  (de substance), pour devenir ce qu’il est présentement.  De GRATUITÉ qu’il était, il est devenu non-gratuité.  D’ontologique et invisible qu’il était, il est devenu matériel, visible, existentiel.  La création que l’on observe actuellement n’est que l’objectivation  (la matérialisation) de la création d’Origine, l’Éden, la création originelle de Dieu.

3) - LA PERSONNE HUMAINE :

La personne humaine n’est pas celle à laquelle on a toujours crue, à savoir une âme spirituelle dans un corps mortel, mais bien une âme spirituelle dans un corps spirituel, c’est-à-dire un être entièrement spirituel.   Personne = corps spirituel + âme spirituelle.

4) - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE :

L’être humain de ce monde est constitué à la fois d’un être entièrement charnel, le personnage, et d’un être entièrement spirituel, la personne.  Le personnage est l’objectivation, la matérialisation ou l’existentialisation de la personne humaine.  Le personnage recouvre la personne.  Le personnage est visible alors que la personne humaine est invisible.  La personne est située sous le personnage.

5) - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE DE JÉSUS-CHRIST :

En Jésus-Christ il y a un personnage nommé Jésus et une Personne, le Christ.  Jésus le personnage représentait l’objectivation, la Figure ou le Signe du Fils de Dieu, le Verbe.  Jésus était la Parole de Dieu parmi les hommes et l’objectivation du Verbe de Dieu.  Quand Jésus dit : 'Qui me voit, voit mon Père', Il ne veut pas signifier par là son personnage, mais bien la Personne du Christ en lui.  Il faut donc faire une distinction entre Jésus et le Christ en Jésus-Christ mais sans jamais les séparer cependant.

6) - L’INCARNATION DU FILS DE DIEU :

Ce n’est pas celle à laquelle on a toujours crue, à savoir le personnage Jésus de Nazareth comme manifestation incarnée du Fils de Dieu.   L’Esprit nous apprend que cette incarnation historique est en réalité l’objectivation de la Personne du Verbe ou du Christ.  La vraie incarnation du Fils de Dieu ou du Christ c’est l’incarnation en acte alors que c’est sa nature humaine,  (celle de sa Personne), en son union hypostatique, qui est élevée au même niveau que sa Nature divine, cette nature humaine que Jésus a assumée jusqu'à la croix.  L’incarnation, ce n’est pas un homme du nom de Jésus, semblable à tous les autres hommes, qui est né de la Vierge Marie, sur lequel le Verbe créateur serait ensuite venu se reposer.  Jésus représentait l’objectivation de la deuxième Personne de la Trinité, le Verbe éternel devenu créateur puis ensuite rédempteur, le Christ, le Fils de Dieu.

7) - LA RÉSURRECTION DU CHRIST :

De même, ce n’est pas le personnage de Jésus qui est ressuscité après sa mort sur la croix mais bien la Personne du Christ.   Bien que les deux n'en font qu’un, ils ne sont pas en unité générique.

(Huit) - LA NATURE HUMAINE ET L’ESPÈCE HUMAINE :

Il ne faut pas confondre la nature humaine avec l’espèce humaine.  La nature humaine c’est celle du corps spirituel de la personne, alors que l’espèce humaine est un tyran qui conditionne tout le personnage et qui n’est nul autre qu’un besoin de jouir, de posséder et de se reproduire et qui a rapport à l’animalité du 'vêtement de peau'.  La nature humaine de la personne lui a été donnée par la Vierge Marie lors de la création  d’Origine alors que l’espèce humaine du personnage est apparue après l’objectivation de cette création originelle, conséquence du mauvais choix Originel d’Adam et Ève en Éden.

9) - LA PERSONNE DU CHRIST :

La Personne du Christ tout comme la personne humaine possède également un Corps spirituel et une Âme spirituelle.  C’est d’ailleurs ce Corps spirituel devenu Corps de résurrection puis Corps mystique qui possède la nature humaine en lui en union hypostatique avec sa Nature divine.  Ce n’est pas Jésus qui sauve mais le Christ alors que par l'incarnation en acte, il élève cette nature humaine au même niveau que sa Nature divine grâce à sa Kénose,  (l'anéantissement ou la mort de Jésus).

10) - LE PERSONNAGE DE JÉSUS :

Jésus, lui, ne possédait pas de personne humaine, ni de nature humaine en lui.  C’est la Personne du Christ qui possède la nature humaine en lui, en son union hypostatique, en son Corps spirituel.  C'est à cause de cette double nature en sa Personne, la nature humaine et la Nature divine en lui, que le Christ est vraiment homme, et vraiment Dieu.  Jésus ne possèdait pas l’espèce humaine en lui également.  Avec sa mère, Marie, ils en ont été préservée.  L’Homme-Dieu, le Christ, s’est fait homme afin que l’homme se fasse Dieu.

11) - LA CRÉATION ORIGINELLE DE DIEU :

La plus grande tromperie théologique de tous les temps est de nous avoir laissé croire que c’est Dieu qui a créé le monde actuel alors que la création originelle de Dieu,  (la création ex nihilo) ou 'à partir de rien', est ontologique, non matérielle et invisible.  On s’obstine à ignorer que le monde actuel n’est que l’objectivation par nos sens éveillés de la création originelle de Dieu.  De là tous les faux problèmes qui tourmentent inutilement les esprits.  Il faut avouer que tout ne s’éclaire, dans les impasses théologiques de ce temps, voire de tous les temps, qu’à partir du mauvais choix Originel.

12) - JÉSUS ET LE CHRIST EN JÉSUS-CHRIST :

Il importe donc de faire une distinction entre Jésus et le Christ en Jésus-Christ mais sans jamais les séparer cependant.

13) - LA NATURE HUMAINE ET LA PERSONNE HUMAINE :

La nature humaine de la personne humaine peut devenir semblable à la Nature divine de la Personne du Christ par l’incarnation en acte, active ou actuelle, et cela grâce aux  sacrements et à la prière, et surtout grâce au sacrement de l’eucharistie,  (le pain vivant qui descend du ciel).  

14) - LE MONDE DES HOMMES :

Le monde matériel des hommes qui a eu un commencement et qui aura une fin n’est pas le Monde que Dieu a créé à l’Origine c.à.d. la création originelle de Dieu ou la création d'Origine qui est INFINIE : celle qui n'a pas eu de commencement et qui  n'aura pas de fin.

15) - LA FIN ET LE COMMENCEMENT DANS LA BIBLE :

Cette fin et ce commencement de la Bible représentent la Parousie et l’Origine qui ne font qu’UN dans l’éternel instant de Dieu et non le commencement et la fin de l’existence de Jésus comme certains le pensent.  Il en va de même pour l’Alpha et l’Omega,  (Apoc. 1, (huit) de l’Évangile qui représentent également l’Origine ou l’Avènement du Fils de Dieu, le Christ, et son retour sur terre, la Parousie, et non la naissance et la mort de Jésus,  (voir 28, (11)).  Aussi cet Alpha et cet Omega ne représentent pas le big-bang ou le début de l'univers selon la science, ni la fin de ce même univers.

16) - PANTHÉISME :

Dieu ne peut faire UN avec la création actuelle, la création originelle objectivée.  Il ne peut être en unité générique avec la création actuelle.  Mais il l'est avec sa création originelle, la création d'Origine,  (l’Éden), et avec son Royaume, conçu par l’Esprit Saint.

17) - CRÉER ET ENGENDRER :

Ces deux expressions n’ont pas du tout la même signification dépendant que l’on est dans le Monde de Dieu ou que l’on est dans le monde matériel, le monde des hommes.  La création dans le Monde de l’être donne une 'présence' alors que dans le monde des hommes la génération donne un 'objet'.  'La présence de la chose' dans le Monde de Dieu devient 'chose présente' dans le monde des hommes.  La personne qui entre en ce monde devient personnage comme tout ce qui entre en ce monde.  Il n’y a que Dieu seul qui peut créer et engendrer réellement.  'L’être' qu’Il crée dans son monde à lui devient 'existence' dans notre monde à nous.  Il y a toujours une création spirituelle dans le Monde de Dieu avant sa parution matérielle dans le monde des hommes.

18) - CHAIR PRIME ET CHAIR SECONDE :

La chair prime ou première c’est celle du corps spirituel de la personne : sa nature humaine.  Ce n’est pas la chair seconde du personnage de chair et de sang qui ressuscite pour l’Éternité dans le Royaume mais la chair spirituelle de sa personne que nul n’a jamais vue.  Cette chair prime nous a été donnée par la personne de Marie alors qu’à l’Origine, assistée de son Époux, l'Esprit Saint, elle a conçu et mis au Monde le Corps spirituel du Verbe créateur.  Cette nature humaine ou cette chair prime, métaphysique est une relation unique à la Pensée de Dieu le Père et à l’Acte d'Amour  (créateur) de Dieu le Fils.

19) - LE MONDE DES HOMMES :

Le monde tel qu’on le perçoit actuellement, le monde matériel, le monde des hommes, n’est que pure illusion et disparaîtra un jour.  La vraie réalité des choses n’est pas dans ce que nous percevons avec nos sens.  Le vrai Monde, la vraie réalité,  (le Réel), c’est la réalité ontologique, celle que personne n’a jamais vue, invisible à l'œil.  Le monde actuel passera un jour car il n’est qu’illusion et facticité.  Il est fini et non INFINI.  Il n'est pas de création.  Il n’est que le signe visible ou l’objectivation par l'homme de la création originelle de Dieu,  (l’Éden), le monde invisible.

20) - LA PERSONNE HUMAINE ET L’UNITÉ DES CHRÉTIENS :

Il est de prime importance que les chrétiens comprennent et acceptent le concept révélé de LA PERSONNE HUMAINE du thème 19, afin que l’unité générique se réalise entre eux et que le Christ reprenne possession de sa création d’Origine qui doit devenir son Royaume.

21) - LE MARIAGE CHRÉTIEN :

Pour qu’un mariage chrétien soit fécond spirituellement parlant, il faut que deux personnes, acceptent de s'unir ensemble et non deux personnages, thème 14.  

22) - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE EN L’HOMME :

C’est la personne qu’il importe d’évangéliser et non le personnage en l'homme car la personne humaine est profondément spirituelle, et c’est elle qui peut vivre la même vie que Dieu dans son Royaume, et non le personnage.

23) - LA MORT BIOLOGIQUE :

On a toujours cru que lorsqu’une personne décède, son âme se sépare de son corps mortel de façon temporaire en attendant que ce dernier se réunisse à nouveau à son âme pour l’Éternité,  (une désincarnation provisoire en attente d’une réincarnation).  Cette façon de considérer la résurrection de la chair ressemble davantage à une réincarnation qu’à une résurrection et n’est plus acceptable.

24) - LE DÉBUT DU CHRISTIANISME :

Quand a commencé l’Église ou le christianisme ?  L’Église-institution divine a été fondée dans le temps des hommes par le Christ.   Elle est née d’une volonté formelle du Seigneur considérant cette institution comme relevant de sa Mission en tant que communauté essentiellement constituée par la Foi et les sacrements de la Foi de ses fidèles.
Ainsi l'Église, (ou le Christianisme), comporte-t-elle deux aspects bien distincts comme il en va du personnage eu égard à la personne humaine ; l’aspect extérieur, social ou temporel comme ‘société humaine’ dans le monde des hommes qui n’est que la face visible et apparente de la véritable Église du Christ, secrète et invisible dans  le Monde de Dieu,  (son Royaume) : l'Église-institution divine que le Christ rédempteur est venu ré-unifier pour devenir son Corps mystique. Le même Christ-'Rédempteur' ne fait que reprendre 'possession' de cette création que le Père lui a confiée en Éden, [la création d'Origine], précisément pour en faire son Royaume d’Éternité.

25) - LA PROCRÉATION :

La procréation ou l’acte de procréer, l'acte procréateur,  (même dans le mariage chrétien), n’est pas la valeur fondamentale du christianisme tel qu’on l’entend souvent dire.  La procréation fait aussi partie du mauvais choix Originel d’Adam et Ève en Éden, alors qu’ayant voulu se donner l'Être par eux-mêmes alors qu'en réalité, ils en étaient incapables car il n’y a que l’Esprit Saint, l’amour géniteur, qui peut engendrer de l’Être, ils se sont donnés eux-même leur propre corps de chair et de sang, leur vêtement de peau, et c'est Dieu lui même qui les en a revêtus,  (Genèse, 3, 21), (thème 20, (6)).

26) - LA RÉDEMPTION DU CHRIST :

L'Église n'a jamais enseigné que la mort de Jésus fut nécessaire au pardon des péchés,  (rachat).  Il y a cette phrase de saint Paul qui dit : sans effusion de sang, il n'y a pas de pardon,  (Hé, 9, 22), mais cela n'implique pas que toute effusion soit nécessairement une rémission : le Christ est bien mort pour la Vierge Marie, sa Mère : de quoi pouvait-Il la racheter ?

27) - L'HOMME ANTÉRIEUR À SON UNIVERS :

Toute notre perception du monde est changée par le fait de savoir que l'homme objectivé avec ses sens et son esprit,  (le personnage), est apparu 'avant' l'univers qui l'entoure.  C'est l'univers qui est 'postérieur' au vivant,  (au personnage), qui le perçoit.  Aussi le fait de savoir que tout le savoir de l'homme qui est basé sur l'antériorité de l'objet sur l'esprit et les sens est faux, fait que l'on ne peut plus voir le monde de la même façon.

28) - LES CONCEPTS RÉVÉLÉS PAR L'ESPRIT SAINT :

Une bonne connaissance des concepts révélés par l'Esprit Saint permet à une 'personne', (personne = corps spirituel + âme), de concevoir Dieu et son Monde dans lequel Il vit, de façon 'mystique', et non plus uniquement de façon 'doctrinaire'.

29) - LE FILS DE L'HOMME :

C'est l'appellation que Jésus utilise le plus volontiers pour parler de lui-même pour revendiquer la puissance exceptionnelle qu'Il a reçue de Dieu.  La faculté, par exemple, de pardonner les péchés, le droit de transgresser le shabbat,  «Le Fils de l'homme est maître même du shabbat»,  (Marc 2, 27)...

30) - LA RÉSURRECTION DU CHRIST :

C'est la Personne du Christ qui est ressuscitée avec son Corps spirituel devenu Corps de résurrection, et non le personnage de Jésus en Jésus-Christ.  Le fait qu'on n'a jamais retrouvé le corps mortel de Jésus au tombeau après sa mort n'est pas une preuve de sa non-résurrection (ou de sa résurrection !).  C'est plutôt que son corps mortel est disparu à tout jamais car Il ne possédait pas la tache originelle en lui,  (l'espèce),  (tout comme la Vierge Marie, d'ailleurs, sa mère), à l'inverse des autres personnages qui, eux, ont été procréés et qui ne sont que 'poussières qui retourneront poussières',  (voir 19,  (huit)).


Dernière édition par Admin le Dim 23 Sep - 20:46, édité 8 fois
avatar
Admin
Admin


http://www.laspiritualitedesmarlierains.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum