Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 12 - RENAÎTRE À L'AMOUR DE DIEU
Dim 6 Nov - 10:21 par Admin

» 17 - LE BAPTÊME
Sam 9 Jan - 18:20 par Admin

» 16 - LE MAL..
Sam 2 Jan - 20:22 par Admin

» 18 - LA VIERGE MARIE
Ven 30 Oct - 11:27 par Admin

» l9 - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE
Mer 16 Sep - 18:40 par Admin

» 6 - LA CRÉATION D'ORIGINE.
Sam 9 Mai - 15:24 par Admin

» 9 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - ll
Ven 7 Nov - 20:38 par Admin

» 31 - CRÉATIONNISME OU ÉVOLUTIONNISME ?
Jeu 3 Juil - 20:08 par Admin

» 25 - CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
Ven 20 Juin - 11:04 par Admin

» 36 - LA NUPTIALITÉ DIVINE COMME FONDEMENT DE L'AMOUR NUPTIAL ET DE LA TRINITÉ
Lun 22 Juil - 18:23 par Admin

» 35 - DIVERS....
Dim 9 Juin - 17:31 par tyjaro

» LE COIN DES MEMBRES
Dim 31 Mar - 14:01 par tyjaro

» 28 - LA CONCEPTION DU ROYAUME DE DIEU
Mar 17 Jan - 17:04 par Oméga3

» 29 - LE MYSTÈRE DU ROYAUME DE DIEU
Dim 16 Oct - 19:55 par Oméga3

» POUR CONSULTER LA BIBLE
Mer 12 Oct - 21:10 par Admin

» 7 - L'ÉDEN ET LE MAUVAIS CHOIX ORIGINEL
Mar 27 Sep - 8:23 par Oméga3

» VOUS AVEZ DES QUESTIONS ? DES DOUTES ? DES COMPLAINTES ?
Mar 30 Aoû - 14:23 par Admin

» 8 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - l
Sam 6 Aoû - 9:41 par Oméga3

» 34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?
Mer 15 Juin - 17:18 par Admin

» 33 - NOTRE PÈRE
Lun 6 Juin - 21:06 par Admin

» 32 - POUR LA SURVIE DE L'HUMANITÉ
Lun 30 Mai - 15:59 par Admin

» 30 - LA SCIENCE OU LA CONNAISSANCE DIVINE
Lun 30 Mai - 15:57 par Admin

» 27 - LE ROYAUME DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:50 par Admin

» 26 - LA RELATION
Lun 30 Mai - 15:48 par Admin

» 24 - L'AMOUR DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:45 par Admin

» 23 - DIEU...
Lun 30 Mai - 15:44 par Admin

» 22 - LA VÉRITÉ
Lun 30 Mai - 15:43 par Admin

» 21 - LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE
Lun 30 Mai - 15:42 par Admin

» 20 - LES ENFANTS SPIRITUELS
Lun 30 Mai - 15:40 par Admin

» 15 - L'INSTANT ET LE MOMENT
Lun 30 Mai - 15:31 par Admin

» 14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN
Lun 30 Mai - 15:30 par Admin

» 13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL
Lun 30 Mai - 15:28 par Admin

» 11 - L'AMOUR
Lun 30 Mai - 15:23 par Admin

» 10 - LE MONDE DE DIEU ET LE MONDE DES HOMMES.
Jeu 5 Mai - 11:52 par Admin

» 5 - L'ACTE CRÉATEUR.
Ven 22 Avr - 16:43 par Admin

» 4 - LA GRATUITÉ DIVINE.
Ven 22 Avr - 11:58 par Admin

» 3 - GLOSSAIRE.
Ven 22 Avr - 11:55 par Admin

» 2 - L'OEUVRE DE L'ABBÉ MARLIÈRE DANS SON ENSEMBLE.
Mer 20 Avr - 22:17 par Admin

» 1 - PRÉAMBULE.
Mer 20 Avr - 22:16 par Admin

» LA SPIRITUALITÉ DES MARLIÉRAINS.
Mer 20 Avr - 22:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL

Message  Admin le Lun 30 Mai - 15:28

Il nous faut faire continuellement des choix entre ces deux arbres tout comme Adam et Ève ont dû le faire en Éden à l'Origine.


13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL

Du fruit de l'arbre de la connaissance du Bien et du mal tu n'en mangeras pas, car du jour où tu en mangerais tu mourrais,  (Genèse, 2, 17)


(1) Que signifient ces deux expressions qui proviennent du Livre de la Genèse en 2, 9 ?

On a vu aux thèmes 8 et 9 que l’homme d’Origine,  (la personne humaine), a été revêtue d'un personnage, c'est-à-dire d'un être de chair et de sang..que l'Éden ou le Paradis a été transformé pour devenir le monde actuel, et que chaque personne est confrontée à la même épreuve qu'Adam et Ève en Éden,  (thème 7).  Alors que pour ces derniers il s’agissait d’un interdit de la part de Dieu, pour l’homme d’aujourd’hui il s’agit d’un choix : un choix à faire entre l’arbre de Vie et l’arbre de la connaissance du Bien et du mal.  Mais pourquoi cette épreuve ?  C'est que Dieu n’impose jamais son Amour à sa créature sans son consentement ou si ce n’est de son propre choix.  Dieu n’impose jamais sa Volonté : Il propose seulement.  Il respecte la liberté de ses créatures jusqu'à en mourir.

Mais concrètement parlant c’était quoi pour Adam et Ève que ces deux arbres en Éden ?  Et c’est quoi pour nous, dans notre monde ?  Comment peut-on se les représenter ?

L’arbre de la Vie, on l’aura deviné c'est Dieu lui-même et tout le Bien qui vient de lui.  C’est son AMOUR GRATUIT qu'Il veut partager avec tous ceux qui l'aime.  Dans le monde actuel cet arbre de la Vie est devenu le pain de la Vie, l’eucharistie, le sacrement ou le signe sensible de l’amour divin,  (eucharistie signifie 'Bel Amour'), ce même Amour qui unit les trois personnes divines entre elles.  C’est cet Amour nourrissant, SUBSISTANT qui dure pour l’ÉTERNITÉ, qui peut engendrer de l’Être ou de la Vie, qui 'veut ou qui permet que l'autre soit', et qui naît de la nuptialité entre le Père et le Fils qui spire l'Esprit Saint, cette nuptialité divine à laquelle on a tous le pouvoir de se joindre en tant que personne humaine.  C’est la Vie même de Dieu en son Royaume, celle là même qu’Adam et Ève ont refusée en Éden.  L'arbre de la vie, c'est l'AMOUR de Dieu. 

Je suis la Vie a dit le Christ en Jean, 14, 6.

(2)  L’arbre de la Vie c’est le MONDE DE DIEU comme manière d’Être.  Pour la personne humaine et dans le concret de son existence, c’est pour elle chercher à vivre dans le Monde de 'Être' le Royaume, et dans 'le temps de Dieu' hors du temps et de l'espace, c.à.d. dans le moment présent, dans l'instant. C'est pour elle chercher à vivre de la même façon qu'elle vivait dans le Monde de 'l'être', l’Éden, avant le mauvais choix Originel alors qu'elle pensait, sentait*, voyait et vivait uniquement avec le cœur.  C'est pour elle chercher à faire triompher l'Esprit sur la chair..le Spirituel sur le matériel..la Vérité sur l'erreur et le mensonge..l'Être sur l'avoir..le Bien sur le mal...(à noter que c'est la Parole de Dieu qui lui enseigne comment elle peut faire le Bien et éviter le mal).  

C’est la recherche du créé par le Fils et du conçu par l'Esprit Saint par opposition au sensible ou au perçu par les sens, le Réel par rapport à l’imaginaire, le Vrai par rapport au faux.  C'est la recherche de tout 'l'être' qui est dans ce monde mais qui ne vient pas de ce monde..la recherche de tout ce qui est 'de création' ou de volonté divine et qui vient du Monde de Dieu, par opposition à tout ce qui est 'de procréation' ou de volonté humaine,  (de la chair), et qui vient de l’objectivation de la création d'Origine, c'est-à-dire de tout ce qui est perçu par les sens, objectivé par l'esprit, et biaisé par toute la non-gratuité du vêtement de peau au sens strict.  C’est la recherche du Royaume de Dieu.  L’arbre de la Vie c’est le Royaume de Dieu.

Je suis la Voie a dit le Christ en Jean, 14, 6.

(3)  L’arbre de la Vie c’est la PAROLE de DIEU, celle qui est Vérité et Volonté ; celle qui est créatrice.  La Parole de Dieu est créatrice 'd'être'.  Elle permet de concevoir des réalités spirituelles du Royaume à l'aide de l'Esprit Saint.  Et la Parole de Dieu, son Amour, son Monde, sa Vie, sa Vérité, sa Volonté, son Pardon, sa Miséricorde, sa Présence réelle, sa Pensée, son Eucharistie, son Royaume c'est son Fils : c'est le Christ : celui en qui le Père a mis toutes ses complaisances..ses Dons.  Dieu le Père a mis tous ses Dons d'Amour dans le Christ, son Fils UNIQUE, la seule Réalité qui existe, et il n'y a que le Christ seul qui peut sauver le monde actuel.  C’est l’arbre dont le fruit est la seule nourriture qui permet la Vie dans le Royaume de Dieu.

Je suis la Vérité a dit le Christ en Jean, 14, 6.

L’arbre de la connaissance du Bien et du mal c'est LE MONDE ACTUEL avec toute sa non-gratuité : le vêtement de peau au sens large,  (thème 4).  C'est d'abord ce penchant ou ce désir immodéré de l’homme de jouir de ce monde sensible et qui relève de l'espèce humaine.  Le fruit de cet arbre ce sont les trois concupiscences, les passions exagérées, qui font qu’il préfère davantage les biens de ce monde aux Biens du Monde de Dieu.  Pour Adam et Ève, cet arbre c’était l’Éden ou le Paradis et tous les Dons passagers de Dieu qu’il pouvait contenir.  Pour nous en tant que personnes objectivées, ce sont les biens de la terre que Dieu nous donne pour assumer notre existence.  C'est préférer ces Dons à Dieu lui-même.

L’arbre de la connaissance c'est tout l'avoir, le savoir et le pouvoir de l’homme avec son progrès et son bien-être matériel lorsqu’ils sont mal utilisés.  C’est l’esprit du monde.  C’est l’avoir opposé à l’être.  C’est cette forme d’existentialisme qui fait qu'une personne ne vit que pour ce qui lui permet d’exister, c’est-à-dire pour l’éphémère, le fini, ou encore les biens qui ne durent pas.  C’est une façon de penser, de voir et de vivre, centrée uniquement sur le personnage et qui ne mène à rien, qui mène au vide, au néant, et qui l’empêche d'accéder au Monde de 'l'Être' par la Foi ou par une autre façon de penser qui n’est pas de ce monde,  (thème 21).

(4)  L’arbre de la connaissance du Bien et du mal c’est cet individualisme qui fait qu'une personne veut décider par elle-même ce qui est bon pour elle, sans aucune référence au Créateur, à sa Parole, à sa Volonté, à sa Vérité, avec le même résultat qu'Adam et Ève ont connu par leur mauvais choix en Éden.

L’arbre de la connaissance du Bien et du mal, c'est tout le sensible, le matériel du monde des hommes, opposé à tout le Spirituel du Monde de Dieu.  C’est la science ou la connaissance humaine.  C'est l’objet perçu par les sens, objectivé par l’esprit, biaisé par toute la non-gratuité du «vêtement de peau», et opposé au créé par le Verbe,  (l’Éden), et au conçu par l'Esprit,  (le Royaume).

Le choix entre ces deux arbres auquel on est tous confrontés, quel que soit son état de vie, c’est le choix entre l’esprit du monde et l’Esprit du Christ.  C’est le choix entre les biens éphémères de ce monde et les Biens plus durables du Monde de Dieu.  C’est à des choix quotidiens que la personne est confrontés, alors qu’elle doit choisir entre le Monde de l'Être et le monde des hommes, entre l'arbre de la Vie et l'arbre de la science.  Il lui faut se méfier du danger de se complaire dans ce monde qui passe et préférer les Dons que Dieu lui offre pour assumer son existence à Dieu lui-même.

C’est une parole dure à entendre pour les personnages que nous sommes en ce 21ème siècle avec tout le luxe, le confort, la technique, la science, le progrès et toutes ces bonnes choses qui sont mises à notre disposition, mais Ève aussi était d’avis que le fruit de l’arbre de la connaissance était agréable à voir et bon à manger,  (Gn 3, 6).  (5)  Mais ce monde n’est pas notre vraie demeure.  Cependant, dépendant de la façon dont on utilise toutes ces choses, elles peuvent nous servir à construire le Royaume et à nous y faire naître.  C’est le seul motif pour lequel on a tous été créés : pour se réaliser soi-même : pour se mettre soi-même au Monde : pour se recréer soi-même et consentir à renaître à l'Amour de Dieu par l'incarnation en acte en se créant un corps de résurrection.  L’élection est la seule raison d’être de la création.  C’est la seule raison pour laquelle Dieu nous a créés à l’Origine : pour que l'on consente à devenir ses Enfants et vivre la même Vie que lui, avec lui et en lui, dans son Royaume, pour l’Éternité.

C’est le paradoxe de l’existence.  C'est une parole dure à entendre car elle bouleverse toute notre perception matérialiste du monde actuel, du bonheur ici-bas et de nos valeurs contemporaines.  Le présent thème n’est qu’un rappel que l'on est sur terre uniquement le temps de se créer un corps de résurrection, le temps de renaître à l’Amour de Dieu, de faire un choix entre ces deux arbres, de choisir entre le Monde de l'Être et le monde de l'avoir : de passer de 'l'avoir' à 'l'Être'.  Ce ne sont pas les biens matériels qui sont sortis des mains de l’homme qui peuvent combler ses besoins les plus profonds, c.à.d. ceux de sa personne.

Un autre motif qui justifie cette épreuve ou ce choix, c’est ce qu’on appelle l’épreuve chrysalidale que l'on peut comparer à celle de la chrysalide.  Ainsi, si elle veut devenir papillon et s’envoler librement, la chenille dans son cocon, doit d’abord se libérer de son enveloppe qui la cloue sur place.  La personne devenue personnage dans un monde qui est opposé à sa vraie nature, doit se débarrasser de tout ce qui l’empêche de s’élever vers le Monde de l'Être.  C’est la loi de la Vie. Il lui faut faire un choix entre le Monde de Dieu et le monde des hommes.  Elle ne peut choisir les deux ; pour gagner, il lui faut perdre.  Celui qui perd sa vie,  (renoncement), en tant que personnage,  (afin que l'autre soit), la gagne en tant que personne.  La mort biologique représente en quelque sorte la fin de cette épreuve chrysalidale.  La personne devenue papillon pourra enfin s'envoler librement vers le Monde de Dieu.  La capacité de se tenir dans le Monde de l'Être résume tout le renoncement à soi-même.

(6)  Suite à ce qui a été dit plus haut, on est en droit de se demander si le monde actuel avec tout son avoir, son savoir et son pouvoir, n’a pas choisi l’arbre de la connaissance du Bien et du mal plutôt que l’arbre de la Vie, alors qu’on assiste actuellement au triomphe du matériel sur le Spirituel, de la chair sur l’Esprit, de  l'avoir sur l'Être..au triomphe de la Bête..d’après un passage du Livre de l’Apocalypse, chapitre 13.  Notre monde ne veut plus avoir que des besoins matériels.  Il n’y a plus que le sensible et le matériel qui compte.  C'est l'indifférence presque totale face à tout ce qui a rapport au Spirituel.  Notre monde ne sait plus ou ne veut plus savoir que les vrais besoins, ceux de la personne, sont plus profonds.  Le cœur de l’homme, son âme, est ailleurs.  Il est dans le divertissement, la consommation, les loisirs, l’hédonisme ou le culte du plaisir et du corps, le confort et le bien-être matériel, le progrès, la science, la technique, le pouvoir, qui est bien souvent un pouvoir malsain, où la loi du plus fort règne la plupart du temps et où l’autre est manipulé pour ses propres fins.  On peut mettre en doute la sagesse humaine et ses maximes,  (profiter de la vie au maximum, aduler la création), alors que l’homme cherche à émousser le tranchant de la Parole de Dieu.  Le fruit de l’arbre de la connaissance du Bien et du mal n’est pas un fruit qui rassasie la personne mais uniquement le personnage.  On est en droit de se demander si la personne, elle, n’est pas en train de s’empoisonner avec les fruits de cet arbre.

Plusieurs passages de la Bible la mettent en garde contre l’arbre de la connaissance du Bien et du mal mais quelques paroles résument le tout assez bien :

- Que sert à l’homme de gagner l’univers entier, s’il vient à perdre son âme ?  (Mathieu, 16, 26).
- Celui qui aime le monde, est ennemi de Dieu.  Nul ne peut servir deux maîtres.
- Vanités des vanités, tout n’est que vanité,  (Ecclésiaste, 1, 2).
- J'ai vu tout ce qui se fait sous le soleil ; tout n'est que vanité et poursuite de vent,  (Ecclésiaste, 1, 14).

*  Voir le Glossaire, thème 3  ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Admin
Admin


http://www.laspiritualitedesmarlierains.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum