Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» 12 - RENAÎTRE À L'AMOUR DE DIEU
Dim 6 Nov - 10:21 par Admin

» 17 - LE BAPTÊME
Sam 9 Jan - 18:20 par Admin

» 16 - LE MAL..
Sam 2 Jan - 20:22 par Admin

» 18 - LA VIERGE MARIE
Ven 30 Oct - 11:27 par Admin

» l9 - LA PERSONNE ET LE PERSONNAGE
Mer 16 Sep - 18:40 par Admin

» 6 - LA CRÉATION D'ORIGINE.
Sam 9 Mai - 15:24 par Admin

» 9 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - ll
Ven 7 Nov - 20:38 par Admin

» 31 - CRÉATIONNISME OU ÉVOLUTIONNISME ?
Jeu 3 Juil - 20:08 par Admin

» 25 - CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES
Ven 20 Juin - 11:04 par Admin

» 36 - LA NUPTIALITÉ DIVINE COMME FONDEMENT DE L'AMOUR NUPTIAL ET DE LA TRINITÉ
Lun 22 Juil - 18:23 par Admin

» 35 - DIVERS....
Dim 9 Juin - 17:31 par tyjaro

» LE COIN DES MEMBRES
Dim 31 Mar - 14:01 par tyjaro

» 28 - LA CONCEPTION DU ROYAUME DE DIEU
Mar 17 Jan - 17:04 par Oméga3

» 29 - LE MYSTÈRE DU ROYAUME DE DIEU
Dim 16 Oct - 19:55 par Oméga3

» POUR CONSULTER LA BIBLE
Mer 12 Oct - 21:10 par Admin

» 7 - L'ÉDEN ET LE MAUVAIS CHOIX ORIGINEL
Mar 27 Sep - 8:23 par Oméga3

» VOUS AVEZ DES QUESTIONS ? DES DOUTES ? DES COMPLAINTES ?
Mar 30 Aoû - 14:23 par Admin

» 8 - L'OBJECTIVATION VERSUS L'ÉVOLUTION - l
Sam 6 Aoû - 9:41 par Oméga3

» 34 - FAUT-IL CONVERTIR LES CATHOLIQUES AU CHRISTIANISME ?
Mer 15 Juin - 17:18 par Admin

» 33 - NOTRE PÈRE
Lun 6 Juin - 21:06 par Admin

» 32 - POUR LA SURVIE DE L'HUMANITÉ
Lun 30 Mai - 15:59 par Admin

» 30 - LA SCIENCE OU LA CONNAISSANCE DIVINE
Lun 30 Mai - 15:57 par Admin

» 27 - LE ROYAUME DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:50 par Admin

» 26 - LA RELATION
Lun 30 Mai - 15:48 par Admin

» 24 - L'AMOUR DE DIEU
Lun 30 Mai - 15:45 par Admin

» 23 - DIEU...
Lun 30 Mai - 15:44 par Admin

» 22 - LA VÉRITÉ
Lun 30 Mai - 15:43 par Admin

» 21 - LA PENSÉE MÉTAPHYSIQUE
Lun 30 Mai - 15:42 par Admin

» 20 - LES ENFANTS SPIRITUELS
Lun 30 Mai - 15:40 par Admin

» 15 - L'INSTANT ET LE MOMENT
Lun 30 Mai - 15:31 par Admin

» 14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN
Lun 30 Mai - 15:30 par Admin

» 13 - L'ARBRE DE LA VIE ET L'ARBRE DE LA CONNAISSANCE DU BIEN ET DU MAL
Lun 30 Mai - 15:28 par Admin

» 11 - L'AMOUR
Lun 30 Mai - 15:23 par Admin

» 10 - LE MONDE DE DIEU ET LE MONDE DES HOMMES.
Jeu 5 Mai - 11:52 par Admin

» 5 - L'ACTE CRÉATEUR.
Ven 22 Avr - 16:43 par Admin

» 4 - LA GRATUITÉ DIVINE.
Ven 22 Avr - 11:58 par Admin

» 3 - GLOSSAIRE.
Ven 22 Avr - 11:55 par Admin

» 2 - L'OEUVRE DE L'ABBÉ MARLIÈRE DANS SON ENSEMBLE.
Mer 20 Avr - 22:17 par Admin

» 1 - PRÉAMBULE.
Mer 20 Avr - 22:16 par Admin

» LA SPIRITUALITÉ DES MARLIÉRAINS.
Mer 20 Avr - 22:11 par Admin

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN

Message  Admin le Lun 30 Mai - 15:30

Le vrai mariage chrétien c’est la binité, (bi-unité), c’est-à-dire l’unité entre deux personnes humaines qui n'en font qu'une seule, (UNE), et non l'union entre deux personnages de sexes différents.



14 - LE MARIAGE CHRÉTIEN

Homme et femme Il les créa,  (Genèse, 1, 27).


(1)  Que nous révèle l’Esprit Saint sur le mariage chrétien ?

Ce qu'Il nous révèle va complètement à l’encontre de la sagesse humaine.  La Sagesse divine est complètement à l'opposée de la sagesse humaine.  Vos pensées ne sont pas mes Pensées a dit Dieu en Isaïe, 55, 8.

Le vrai mariage chrétien concerne la relation comme rapport d'Origine,  (thème 26), entre chaque personne du couple en tant que binité de personnes et leur relation à Dieu, en tant que trinité de Personnes dans l'intimité de la Pensée ou du Plan d'Amour du Père.  Le vrai mariage chrétien est donc très sérieux.

Si l’on consulte les catéchismes à propos du mariage chrétien, quelles informations y trouve-t-on ?  Que nous disent-ils sur le but ou la raison d’être du mariage ?  Selon un catéchisme, 'la fin première du mariage est de donner des enfants, tant à la société civile qu’à la société ecclésiastique, et la fin secondaire c’est l’aide mutuelle entre les époux et un remède ou un refuge à la concupiscence, à la convoitise ou au désir charnel'.

(2)  Bref, la raison d’être du mariage chrétien selon les catéchismes est ordonnée au bien des conjoints de même qu’à la procréation et à l’éducation des enfants.  On dit qu’il est un sacrement, c’est-à-dire un signe* sensible qui fait des personnes des participants à la vie divine.

Quant à l’origine du mariage chrétien, le nouveau catéchisme, (1992), dit : Dieu lui-même est l’auteur du mariage.  La vocation au mariage est inscrite dans la nature même de l’homme et de la femme, tels qu’ils sont issus de la main du Créateur.

L’Esprit Saint, lui, précise que dans le mariage chrétien le couple formé par l’unité de deux personnes, (la binité), est 'de création', c’est-à-dire qu'il a été créé ou voulue par Dieu selon son Désir ou sa Volonté, donc à sa ressemblance, alors que le couple formé par l’union de deux personnages n’est pas 'de création' ou de volonté divine mais de procréation ou de volonté humaine, donc d'un désir de la chair,  (thème 20, (6)).
L'union ou la relation amoureuse entre deux personnages n'est pas en unité avec la Pensée du Père et n'entre pas dans son Plan d'Amour pour l'humanité,  (voir ce qu'est une personne humaine au thème 19, (1)).
 
Que nous apprend l’Esprit Saint sur le mariage chrétien ?  Faisons d’abord un bref rappel sur l’amour.  On a vu au thème 11 qu’il a deux formes : l’amour nuptial ou l'amour divin,  (l'Amour), et l’amour conjugal ou l'amour humain,  (l'amour).  Or, le dernier, lui, ne vient pas de Dieu.  Il est apparu après le mauvais choix Originel et provient de l’espèce, c’est-à-dire de ce besoin de reproduction chez le personnage,  (thème 25, (14)).  Il a pour langage la sexualité.  C’est un amour charnel, humain, qui fait partie de la non-gratuité du vêtement de peau.  (3)  L’amour nuptial ou l'amour divin, lui, est de création, c’est-à-dire qu'il est à la ressemblance du Créateur.  Il est GRATUITÉ, comme tout ce qui ressemble à Dieu, c'est-à-dire qu'il est à la ressemblance de l'Amour que le Verbe a eu pour nous dans sa kénose créatrice et rédemptrice, et cet Amour, le seul vrai, celui qui ne périra jamais, est ÉTERNEL et créateur, c’est-à-dire qu’il est créateur 'd'être' et géniteur 'd'Être', pourvu qu'il soit offert à Dieu lors de notre participation* à sa nuptialité divine et à son Acte créateur.

Ce nouvel éclairage de l'Esprit Saint bouleverse toutes nos anciennes conceptions du mariage chrétien.  Il le remet complètement en question autant au niveau du lien que de l'engagement.  Le sacrement, (le lien), lui, ne change pas et demeure toujours le même, cependant ce lien, au lieu de lier deux personnages entre eux, lie deux personnes entre elles.  Quant à l’esprit ou à la raison d’être du mariage chrétien, l’engagement, lui, n’est plus du tout le même.

L'engagement ou la vraie raison d’être du mariage chrétien c’est que les deux conjoints se marient davantage avec le cœur qu’avec le corps.  Ils unissent leur personne et non leur personnage.  Ils ne se marient plus par sexualité mais par Amour.  Ils ne se marient plus pour connaître l'amour, mais l'Amour, l'amour nuptial.  Ils consentent à engager toute leur personne à la mise en oeuvre de l'amour nuptial.  Et ce n'est que par leurs personnes que les conjoints peuvent être unis à l'Amour.. à la Personne du Christ.  Ce n'est que par leurs personnes qu'ils peuvent n’être qu'une seule Personne en UNITÉ avec elle : UNE  Ce qui peut étonner ici c’est qu’ils ne se marient plus dans le but premier de donner des enfants charnels à Dieu et à la société, mais bien pour donner à Dieu des Enfants spirituels semblables à son Fils UNIQUE, engendré mais non créé, tel qu'Il l'aurait voulu à l’Origine.  Ils visent donc la fécondité spirituelle dès le départ : la chasteté conjugale.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser à premier abord, le décret de Dieu croissez et multipliez-vous s'appliquait en Éden et non dans le monde actuel, et les Enfants que Dieu voulait se donner à l'Origine étaient d’ordre spirituel !  Ainsi les enfants qui naîtront de la chair et du sang devront renaître spirituellement pour accéder au Royaume, car ni la chair ni le sang n’hériteront du Royaume, nous dit saint Paul en 1, Corinthiens, 15, 50.  

(4)  Le mariage chrétien représente en quelque sorte un état privilégié qui permet à une personne de vivre plus salutairement l’amour nuptial,  (l'amour divin).  Le sacrement de mariage ne porte que sur l'Amour.  Les époux doivent s'unir par amour (nuptial) et se jurer fidélité pour que ce sacrement soit valide, efficace.  Et ils ne peuvent être unis par l'Amour sans le sacrement.  Le vrai mariage en tant que binité de personnes est le signe ou le symbole de l'UNITÉ du couple avec la Personne du Christ.

On peut constater qu'on est loin du 'refuge à la concupiscence ou à la convoitise de la chair' tel que le proclament les anciens catéchismes.  Ce nouvel éclairage de l'Esprit Saint nous apprend maintenant que l’engagement réel du mariage chrétien est de tendre, dès le départ, vers la chasteté conjugale, la continence ou l’abstinence sexuelle ; que la vertu de chasteté n’est pas réservée uniquement à ceux qui sont dans les ordres, mais qu'elle concerne toutes les orientations sexuelles, autant celle des religieux, des célibataires, des couples mariés que des homosexuels.  

Le couple dans le vrai mariage chrétien cherche donc à tendre vers la nuptialité divine parfaite qu'est la chasteté conjugale.  L'acceptation et la pratique de l’amour divin tel que considéré précédemment,  (thème 11, (3)), devrait être vécue idéalement dans le couple comme une maîtrise de la sexualité, laquelle n’existait pas comme telle dans la création d’Origine ou l'Éden, et viser la fécondité spirituelle.  La chasteté conjugale dans le mariage chrétien et la virginité dans le célibat consacré et offert, sont considérées comme un idéal de vie spirituelle très élevé.  C’est ce que la gratuité humaine peut offrir de meilleur à la GRATUITÉ DIVINE dans sa participation à la nuptialité divine qui est dons et accueils d'Amour entre le Créateur et sa créature : échanges.

Dans le vrai mariage chrétien les époux s’unissent donc dans le but de re-créer la binité entre leurs deux personnes telle qu’elle existait avant le mauvais choix Originel,  (c'est-à-dire telle que Dieu l'a créée à l’Origine), et par le fait même de re-créer et de faire re-naître avec eux toute la création d'Origine qui deviendra le Royaume.  Ils cherchent ainsi à refaire l'unité générique d'Origine entre leurs deux personnes,  (corps et âme), unité de corps et unité de pensée dans un même Esprit, afin qu'elles soient unes, comme nous sommes un,  (une seule Personne), moi en eux et Toi en moi afin qu'elles soient consommées dans l'unité,  (Jean, 17, 22).  Le couple vise donc à deux, à re-créer la création originelle de Dieu à l'aide du Christ, et à l'engendrer ou à la faire naître dans son Royaume à l'aide de l'Esprit Saint.

L’amour nuptial entre deux conjoints en binité, c’est celui qui 'veut que l’autre soit'.  C'est celui qui veut que l'autre soit à l’image de Dieu, tout comme Dieu lui-même peut dire Je suis,  (Ex. 3, 14).  (5)  C'est celui qui 'veut que le conjoint soit' dans le Royaume..qu'il vienne au Monde de l'Être, qu’il naisse à la Vie.  Ça signifie par le fait même vouloir qu’il soit heureux, qu’il soit aimé, qu’il soit aidé, qu’il soit lui-même et ainsi de suite.  Considéré sous l’angle des révélations de l’Esprit Saint, le vrai mariage chrétien est un acte d’Amour car c’est une décision consciente, libre, volontaire et surtout gratuite de la part de chaque conjoint, de 'vouloir que l’autre soit'.  C'est vouloir que l'autre lui soit égal en toutes choses.  C'est un acte d’amour créateur et géniteur, continuel et ÉTERNEL.  On ne se marie pas à tel jour et à telle heure mais à tout instant.

Pour résumer le tout, le mariage chrétien considéré sous ce nouvel éclairage de l'Esprit Saint est un sacrement, c’est-à-dire un signe sensible de la participation du couple à la vie divine trinitaire.  Le couple en tant que binité de personnes est de création, c’est-à-dire qu’il a été créé par Dieu et qu’il est à sa ressemblance.

Cependant, le mariage en tant qu’union de deux personnages n’est pas de création mais de procréation, tout comme l’amour conjugal d’ailleurs.  Les conjoints dans le couple cherchent donc à mettre l’amour conjugal au service de l’amour nuptial, la conjugalité au service de la nuptialité, le corps qu'ils 'ont' au service du corps qu'ils 'sont', la sexualité qu'ils 'ont' au service de la sexualité qu'ils 'sont'.  Le vrai mariage est donc UN, c’est-à-dire qu’il implique un seul homme et une seule femme en unité générique ou en binité,  (un seul corps spirituel et une seule âme), deux personnes en une seule, à la ressemblance de la Trinité,  (qui est trois personnes divines en une seule et en unité de Corps et d'Esprit).  C’est un mariage qui se vit à trois, mais la troisième Personne c’est l’Esprit Saint.  Il n’y a donc pas de place pour la polygamie.  Ce mariage est indissoluble ; il est ÉTERNEL.

Le couple a été créé par Dieu afin de permettre à deux personnes en unité, de participer à sa Nuptialité, c'est-à-dire à ce rapport d'Origine ou à cette relation amoureuse que le Père et le Fils entretiennent entre eux, en binité.  Le couple a été créé afin d'entrer en relation avec le plus grand Acte d’Amour qui soit, l'Acte créateur et rédempteur, qui n'en font qu'un.  (6)  De ce fait ce mariage est géniteur parce qu’il peut donner des Enfants spirituels à Dieu.  Ces Enfants spirituels nés directement de lui, de son Amour, conçus ou engendrés divinement par son Amour comme son Fils, ont plus de prix à ses yeux que les enfants d’hommes nés par amour conjugal ou par procréation, à moins que ceux-ci ne renaissent de l’eau et de l’Esprit, car ni la chair ni le sang n’hériteront du Royaume, (1, Corinthiens 15, 50).  Il ne faut pas confondre l'Amour avec l’amour.

La chasteté conjugale vécue dans le mariage chrétien, et la virginité vécue dans le célibat consacré,  (offert), sont sources de fécondité spirituelle.  C’est davantage un don d’Amour que la personne ou les conjoints,  (d'un commun accord), offrent au Créateur plutôt qu’une obligation, en renonçant librement à un bien temporel et passager,  (kénose).  Elles sont considérées comme une réponse de l’homme à la parole du Christ qui dit : perds ta vie si tu en veux une meilleure : renoncement.

Dans le mariage chrétien ce sont les personnes elles-mêmes qui sont les ministres de leur UNITÉ,  (et non de leur union), et qui s’unissent en pleine connaissance de cause avec l’Église comme témoin, mais c’est l’Esprit qui les lie, qui crée le lien entre elles, qui les unifie à lui.  Ils unissent leurs personnes et non leurs personnages avec l’accord de Dieu.  Dans le nouvel esprit de ce mariage, les époux con-sentent,  (sentent ensemble), la présence de l'Esprit dans leur vie.  Pour les conjoints en union,  (c.à.d. deux personnages), refuser tout engagement dans le mariage chrétien revient donc à refuser de naître de Dieu, de devenir ses Enfants adoptifs, de naître de l’Esprit, d'être engendrés par lui comme personnes divines dans le Royaume.

Ces révélations soulèvent un point délicat concernant les divorcés remariés car on peut considérer que les 9/10ème des mariages d’aujourd’hui ne sont plus valides et que la plupart des divorcés remariés n’étaient pas mariés parce que ce n'était pas un mariage d'Amour mais un mariage de sexualité.  Ce mariage n'est plus valide car le lien sacramentel liait deux personnages entre eux et non deux personnes.  Le sacrement de mariage ne porte que sur l'UNITÉ des personnes et non sur l'union des personnages.  Sans engagement réel envers l'amour de nuptialité, ce lien n'a plus aucun sens.  Le sacrement de mariage lie des personnes en unité générique avec l'Amour et il n'y a que la personne qui peut être liée à la Personne du Christ et non le personnage.  Sans ce lien avec l'Amour, c'est se jurer fidélité entre personnages et non entre personnes.  Le sacrement de mariage n’est valide que si chacun des deux conjoints est bien conscient et consentant* de remettre entre les mains de Dieu, ce pouvoir qu’il a de disposer de son amour conjugal et de son corps comme instrument de l’expression de cet amour.

C'est comme si le couple remettait entre les mains du Christ le pouvoir de faire naître des enfants d'hommes et que le Christ redonnait au couple le pouvoir qu'il avait en Éden d'engendrer des Enfants spirituels directement dans le Royaume.  (7)  Les personnes qui veulent former un couple en binité ne se marient plus par sexualité, ni même par amour, mais par Amour.  Elles s'engagent librement, dès le départ, dans un consentement réciproque, à mettre davantage en pratique l'amour de nuptialité, l'amour divin, que l'amour de conjugalité, l'amour humain.  Elles s’engagent à réaliser des actes d'Amour qui sont en unité avec le plus grand Acte d'Amour qui 'soit',  (la Kénose du Christ).  Elles acceptent de s'aimer de la même façon que Dieu les a aimés dans sa kénose créatrice et rédemptrice.  Elles acceptent d'être liés ensemble en leurs personnes dans, par, et avec l'Amour.  D’un commun accord les couples sont invités à maîtriser leurs pulsions sexuelles qui proviennent de l'espèce humaine.  Ils sont invités à maîtriser leur besoin ou leur instinct de reproduction qui n’est pas de création ou de volonté divine, mais de procréation ou de volonté humaine et qui est apparu en même temps que le personnage avec son vêtement de peau et ses sens suite à l'objectivation de toute la création d'Origine, conséquence du mauvais choix d’Adam et Ève,  (thème 20, (6). Les époux sont donc invités à considérer la chasteté conjugale comme une forme d'amour nuptial très élevé..comme un fruit de l'arbre de la Vie..comme s'ils refaisaient à nouveau le choix entre les deux arbres, mais le bon cette fois.  Le mariage chrétien vécu de cette façon est une conquête à deux du Royaume de Dieu.

Est-ce à dire que la plupart des couples mariés avant ce nouvel éclairage se sont mariés avec leurs corps et non avec leurs cœurs..qu'ils ont engagé davantage leur personnage que leur personne..qu’ils ne connaissaient pas l’engagement réel ou le véritable esprit du mariage chrétien et que de ce fait leur mariage n’est plus valide ?  Cette question est très sérieuse et très grave lorsque l’on  considère tout ce que l’Esprit Saint nous révèle ici.  Est-ce à dire qu’on se serait tous mariés par convoitise avec le corps que l'on 'a' et non avec le corps que l’on 'est'..par un désir de la chair ou de l'espèce et non par un Désir de Dieu  ?..pour suivre l’esprit du monde et non l’Esprit du Christ ?

À chacun de répondre personnellement et de revoir son engagement afin de collaborer le plus efficacement possible à la venue du Règne de Dieu ou de son Royaume, et de rendre son mariage plus fécond spirituellement.

Pour terminer ce thème, citons quelques paroles de la Bible qui se rapporte au mariage chrétien :

- Ainsi, ils ne sont plus deux, mais une seule chair,  (chair spirituelle),  (une seule personne, tout comme le Christ et son Épouse, son Église, est une seule Personne),  (Mathieu, 19, 5).
- Et Dieu les bénit et il leur dit : soyez féconds, multipliez-vous, (parole pensée ou prononcée en Éden et qui vise la fécondité spirituelle),  (Gn 1, 28).
- Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni,  (Mathieu, 19, 7).
- Je suis la Voie a dit le Christ en Jean, 14, 6, ce qui signifie dans le vrai mariage chrétien : je suis l'engagement, la relation amoureuse dans la nuptialité.  On ne se marie plus par sexualité mais bien pour partager l'amour nuptial du Père et du Fils qui 'veut que l'autre soit'.  On se marie maintenant afin que l'autre soit dans le Royaume dès le départ et que l’Autre soit dans notre monde.
*  Voir le Glossaire, thème 3 ou  http://omega-3.forum-canada.com/t11-3-glossaire#11


Dernière édition par Admin le Jeu 6 Avr - 14:17, édité 5 fois (Raison : :)
avatar
Admin
Admin


http://www.laspiritualitedesmarlierains.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum